Los Angeles Clippers

Kawhi Leonard termine sa semaine comme il l’avait commencée : 39 points et la win face aux Pels, ça y est, le mode PO est déjà activé

Si Kawhi chauffe seulement là, ça va être quoi en avril ?…

Source image : NBA League Pass

Amis fans de NBA tremblez, le Kawhi Leonard saveur printanière est déjà dispo dans tous les meilleurs points de vente, et ce alors que la Chandeleur n’a même pas montré le bout de sa crêpe. Nouvelle démo de facilité hier soir du MVP des Finales 2019, la cinquième de suite à quelque chose près, et plus que les fans c’est la NBA toute entière qui tremble. Car quand Kawhi Leonard active le mode PO… on sait tous comment ça finit.

Il avait commencé par se rappeler au bon souvenir des Warriors, du moins ce qu’il en reste, avec un petit 36/9/5/3 des familles pour lancer son deuxième week-end de 2020. 30/5/4/3 deux jours plus tard face à Denver ? Oui mais les Clippers perdent le match, et c’est peut-être bien ça qui a terminé de vénère le mec parce qu’ensuite c’est le festival. 43 points contre les Cavs, 32 face au Magic dont à peu près 36 en première mi-temps avant de s’économiser en deuxième, et donc ce match hier soir face aux Pels, 21h30 chez nous mais 15h30 là-bas, et on part donc sur une afternoon mixtape made in the Klaw.

Et il fallait bien ça pour calmer une équipe des Pelicans qui prend peu à peu la confiance. Brandon Ingram qui évolue à un niveau de MIP et quasi MVP un soir sur deux (manque de bol hier ce n’était pas le bon soir), les jeunes qui jouent et qui assurent, un Derrick Favors au plus-que-parfait en ce moment, un Jrue Holiday qui va upgrade tout ça à son retour et bien sûr une forte odeur de Zion qui commence à remplir le bayou de hype, juste ce qu’il faut pour faire de NOLA l’une des équipes LP du moment. C’est donc cette belle bande de mecs détendus du short que les Clippers devaient gérer hier et, toujours privés d’un Paul George qui devrait remettre le sien (de short, fait suivre) lundi soir pour le MLK Day, les hommes de Doc Rivers s’en seront remis, comme toujours, à un incroyable trio. Montrezl Harell tout d’abord, monstrueux d’énergie et en confiance absolue depuis sa bague avec les Châteauroux TrashTalkers, Lou Williams ensuite, qui continue à garder son trophée de 6th man of the year sous le coude  mais aussi celui de plus grosses balls de la Ligue dans le money time, et donc Kawhi Leonard, encore une fois tellement dominateur qu’on aurait presque envie d’en changer la définition dans le Larousse, le Robert, ou pourquoi pas renommer le dico le Kawhi tant qu’on y est. 39 points à 15/28, 6 rebonds, 6 passes, 1 contre, 5 steals et une énorme défense sur la dernière possession des Pels, nouvelle performance majuscule pour l’homme aux mains PMU, performance bienvenue pour éviter aux Clippers une déconvenue qui aurait presque été méritée après avoir encaissé 80 points en première mi-temps, après avoir laissé les coéquipiers d’un Lonzo Ball en triple-double prendre, notamment, quatorze points d’avance au troisième quart.

Mais si la défense laisse toujours à désirer et que les Clippers n’ont clairement pas activé le mode Playoffs pour l’instant, un homme semble l’avoir fait dans son coin depuis une semaine. La force tranquille, le regard noir porté vers le mois de juin, un rôle d’unique patron assumé en l’absence de Paul George, et voilà comment la planète basket se remet à trembler dès le début de l’année civile. Allez on remballe, de toute façon on en parle demain soir quand il récupérera son trophée de Joueur de la semaine à l’Ouest.

stats Pels 19 janvier 2020 stats Clippers 19 janvier 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top