Timberwolves

Karl-Anthony Towns réfute les affirmations sur son mal-être aux Wolves : Bob Myers devra trouver autre chose pour le ramener

interview KAT

Fans des Wolves, vous pouvez respirer un peu.

Source image : Youtube

Un moment blessé, Karl-Anthony Towns a fait son retour sur les parquets hier soir face à Indiana. L’occasion de tâter à nouveau la balle orange mais aussi de pouvoir parler aux médias, et ainsi revenir sur ce qu’il s’est dit en son absence.

Auteur de 27 points pour son retour lors de la défaite des Wolves sur le parquet des Pacers, Karl-Anthony Towns n’avait plus joué depuis le 13 décembre et un match face aux Clippers, tout ça à cause d’une blessure au genou. En son absence, beaucoup de choses ont pu se dire concernant son présent et son avenir à Minneapolis. Plus spécifiquement, les Golden State Warriors étaient plutôt chauds pour le faire venir du côté de la Californie. On faisait alors allusion au fait qu’il ne soit plus heureux dans le Minnesota et qu’il pourrait avoir des envies d’ailleurs. Tout cela n’a pas échappé au pivot, qui a profité de l’après-match face à Indianapolis pour tirer les choses au clair en infirmant les rumeurs. Voilà ses propos au micro de Chris Hine du Star Tribune :

« Je pense que vous me côtoyez depuis assez longtemps, […] je connais la véritable histoire. Il y a une raison pour laquelle ces histoires sont faites, c’est parce que les gens doivent vendre des articles, vendre des liens et des clics. Je suis ici pour être un Minnesota Timberwolf. J’ai beaucoup de chance d’avoir un entraîneur comme Ryan [Saunders, ndlr], un président et un ami comme Gerss [Gersson Rosas, ndlr]. Je ne m’inquiète pas de toutes ces absurdités.

Tout ce que nous devons gérer en interne, nous le traiterons en interne, mais ce n’est plus le cirque comme avant. C’est quelque chose qui va se faire en famille. Si nous avons un problème ou quoi que ce soit, nous le traiterons en interne. Nous n’aurons aucun facteur externe ici pour ajouter quoi que ce soit. »

On se doute bien qu’un garçon comme Charles-Antoine n’est pas comme Eric Bledsoe, à demander son transfert sur Twitter en disant « qu’il ne veut pas être là ». Ah non, c’est vrai, Rico était chez le coiffeur quand il a tweeté, rien à voir avec la relation avec sa franchise. On a du mal à voir KAT demander ouvertement un départ. Ces propos ne sont donc pas surprenants. Mais à quel point sont-ils sincères ? En réalité, seul l’avenir pourra nous le dire. Toutefois, un joueur qui n’est plus heureux dans sa franchise ne ferait pas ce genre de sortie médiatique. Il n’y a aucun intérêt pour Towns à encenser autant la franchise s’il veut absolument se tirer du Minnesota. Le Chat a sorti le traditionnel mais néanmoins efficace discours « blablabla je suis un joueur des Wolves… », tout en plaçant une pique pour l’époque Tom Thibodeau – Jimmy Butler à la fin et ça, c’est plus technique que ce qu’on a tendance à penser. Le double All-Star a prêté allégeance à Saunders, dommage pour Bob Myers et les Warriors, ils n’ont qu’à tenter un Giannis Antetokounmpo maintenant.

Ainsi, il n’y a pas encore de quoi flipper pour les fans des Loups. Il faudra peut-être commencer à se ronger les ongles lorsque Towns prendra quatre gars du fond du banc pour taper le starting five lors d’un entraînement. Désolé de vous remémorer de mauvais souvenirs… 

Source texte : Star Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top