Grizzlies

Jonas Valanciunas s’est bien acclimaté à Memphis : après les Grizzlies, le Lituanien veut remettre les big men à la mode en NBA

Quand on parle des pivots en forme, il ne faudrait pas oublier le Lituanien.

Source image : YouTube/Memphis Grizzlies

Envoyé à Memphis dans le trade qui a permis aux Raptors de devenir champions NBA avec Marc Gasol il y a un peu moins d’un an, Jonas Valanciunas s’est bien acclimaté à sa nouvelle équipe dans le Tennessee. Il n’est pas sûr de jouer les Playoffs, mais au moins il touche le ballon et on commence même à le voir s’écarter derrière l’arc. Une preuve que les pivots ont encore leur rôle à jouer dans cette Ligue.

Le small-ball des Warriors a révolutionné le basket et la NBA depuis quelques années. Aujourd’hui le jeu va plus vite et tout le monde doit savoir mettre des buckets du parking s’il veut avoir un peu de temps de jeu. Même les grands ! La transition entamée depuis 2015 semble déjà bien avancée et c’est ainsi que l’on retrouve Davis Bertans et Jaren Jackson Jr. dans le Top 20 des plus gros artilleurs extérieurs en termes de volume cette saison, ainsi que Lauri Markkanen et KAT dans le Top 35 malgré leurs nombreuses absences. Jonas Valanciunas n’en n’est pas encore là, mais il progresse dans le domaine. Au bout de 37 matchs, il a déjà pris 56 fois sa chance à 7 mètres 23 cette année (1,5 tir de moyenne) pour 44,6% de réussite, à seulement 18 tentatives de son total de la saison dernière. C’est toujours moitié moins que son remplaçant à Toronto, mais à l’approche de son prime on sent le Lituanien ambitieux. Interrogé par un jeune fan, JV concède qu’il regrette l’époque où les intérieurs dominaient la Ligue.

– Si tu pouvais changer une chose en NBA, que changerais-tu ?

– Je ramènerais les big men.

Les grands n’ont pas disparu, mais leur rôle a évolué. Les stars d’aujourd’hui sont des joueurs polyvalents capables de jouer et de défendre sur plusieurs postes. Evidement, c’est toujours plus compliqué pour un golgoth de plus de 2 mètres 10 et 120 kilos de bouger sa grosse carcasse mais certains y arrivent bien et c’est aussi ce qu’essaye de faire le cinquième choix de la Draft 2011 comme il l’expliquait cette semaine en conférence de presse.

« Le jeu a changé ces derniers temps. Pas complètement mais un peu quand même. Il faut élargir son rôle pour pouvoir jouer autrement qu’au poste bas. J’essaye de travailler sur mon tir à trois-points et sur le drive. »

Force est de constater que les efforts de l’ancien intérieur de Vilnius ne sont pas vains, lui qui réalise sa meilleure saison en carrière jusqu’à présent avec 15,1 points, 9,9 rebonds, 2 passes et 1 contre de moyenne en 25 minutes. En termes d’efficacité, on commence à être pas mal pour le pivot titulaire des Grizzlies qui vient de défoncer la peinture de Golden State avec 31 points et 19 rebonds pour valider la cinquième victoire consécutive de Memphis ce dimanche. Le fit a l’air idéal pour celui qui partage la raquette avec Jaren Jackson Jr. et on parle peut-être de l’une des meilleures paires d’intérieurs de la Ligue en ce moment. Toujours est-il que JV a l’air d’y croire, lui qui vient de prolonger dans la capitale du blues pour trois ans de plus cet été et qui  ne change pas de sujet dès qu’il est question de Playoffs.

Parfois oublié à Toronto, Jonas Valanciunas semble satisfait dans sa nouvelle famille. Il touche plus de ballons et a même commencé à reculer derrière la ligne pour lâcher quelques bombinettes ainsi qu’à se bouger en défense. Comme quoi, tout arrive et Masai Ujiri doit se dire qu’il aimerait bien récupérer son pivot en l’échange de son vétéran espagnol qui touchera 10 millions de dollars de plus cette année.

Source texte : Grizzlies

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top