Equipes

Les Oursons grandissent plus vite que prévu : ça enchaîne les succès à Memphis, Elvis serait fier

Cinq victoires de suite, huitième place à l’Ouest, y’a de quoi crier.

Source image : NBA League Pass

On en parlait déjà il y a deux jours. Après leur victoire de vendredi face aux Spurs, les Grizzlies ont récupéré la huitième place de l’Ouest, chose qui n’était pas vraiment prévue avant le début de la saison. Ja Morant et les siens ont confirmé la nuit dernière face à Golden State, remportant ainsi leur cinquième succès de suite. Memphis, c’est l’une des belles histoires du moment.

Et c’est Steve Kerr qui le dit. En marge de la rencontre entre Golden State et Memphis, le coach des Warriors a effectivement souligné la belle campagne des Grizzlies et la grosse forme actuelle de la bande à Taylor Jenkins. En même temps, compliqué de passer à côté. Car si on parle beaucoup du Thunder comme l’équipe surprise de la saison, les Oursons sont également pas mal dans le genre. Nous sommes pratiquement à la mi-saison, et la franchise d’Elvis squatte donc la huitième place de la Conférence Ouest, synonyme de Playoffs. Certes, le bilan des Grizzlies est toujours négatif avec 18 victoires pour 22 défaites, mais il est négatif uniquement sur le papier car pour tout le reste, les voyants sont au vert du côté de Memphis. Depuis un mois, Ja Morant, Jaren Jackson Jr. et les autres cartonnent et réalisent une vraie ascension au sein d’une Conférence Ouest où il y a un certain nombre d’équipes qui brillent par leur irrégularité. Ils profitent donc clairement d’un Wild Wild West pas si Wild que ça après le Top 7, mais ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas mettre en avant leurs belles performances, bien au contraire. Depuis le 9 décembre et une victoire face aux… Warriors (décidément), les Grizzlies ont remporté 12 de leurs 18 matchs, avec sept succès à la maison en neuf confrontations. C’est dangereux de se balader dans le Tennessee actuellement, d’autant plus que Memphis n’a plus perdu la moindre rencontre depuis le 2 janvier et cette défaite contre Sacramento. Cinq succès de suite sur les dix derniers jours, on peut dire que les Grizzlies ont entamé 2020 de la meilleure des manières.

Le 4 janvier dernier, quand les hommes de Taylor Jenkins ont explosé les Clippers en plantant 140 points sur Kawhi Leonard et Cie, on était tous choqués par le résultat. Mais on était avant tout choqués par la performance pathétique des Angelinos, en particulier sur le plan défensif. Certains soulignaient le fait que le match s’est déroulé en pleine journée, ce qui provoque parfois des scénarios pour le moins surprenants, surtout dans une ville comme Los Angeles. Et puis les Clippers sont encore en recherche d’automatismes à cause de leurs nombreuses absences, avec notamment celle de Paul George contre Memphis. Sauf qu’on n’a peut-être pas assez mis en avant la superbe performance offensive de Memphis en dehors du crossover énorme de Ja Morant sur Jerome Robinson. Parce qu’en attaque, ça flambe actuellement chez les Grizzlies. La balle tourne bien, ça cavale, ça n’hésite pas à dégainer de loin et tout le monde semble prendre son pied. On a un collectif très excitant qui est en place, avec en vedette le duo composé de Morant et du jeune intérieur très prometteur Jaren Jackson Jr., qui cartonne ces dernières semaines. Ces deux-là symbolisent le futur de Memphis, mais aussi le présent car quand on voit ce que propose Ja sur les parquets dès sa saison rookie et le niveau actuel de JJJ, on se dit que les Grizzlies ont déjà un sacré duo. Le premier fait étalage de ses énormes qualités athlétiques tout en brillant dans son rôle de playmaker (il y a des turnovers mais surtout 9,4 caviars par match sur les cinq dernières rencontres), tandis que le second est devenu un intérieur sniper qui fait très mal (21/39 du parking en 2020 !). À leurs côtés, vous avez d’autres jeunots qui brillent, le rookie Brandon Clarke évidemment mais aussi Dillon Brooks, le sophomore De’Anthony Melton en sortie de banc et même Grayson Allen. Très prometteur pour la suite tout ça. Et quand vous entourez ces gamins par des gars qui connaissent la Grande Ligue, du Jae Crowder par exemple, un mec solide à l’intérieur comme Jonas Valanciunas ou encore le polyvalent Kyle Anderson, ça donne un équilibre très sympa.

Clairement, les Oursons grandissent plus vite que prévu et pourraient devenir de vrais Grizzlies dans pas si longtemps. On savait que Memphis avait du matos pour bien reconstruire après l’ère Mike Conley – Marc Gasol, mais on ne s’attendait pas à voir de tels résultats si vite. On pensait que ça allait prendre un peu plus de temps avant de pouvoir observer une équipe vraiment compétitive au sein de la Conférence Ouest, surtout que c’est la toute première année du coach Taylor Jenkins, faut pas l’oublier hein. Maintenant, il y a encore toute une deuxième partie de saison à jouer et on verra si les Grizzlies sont capables de rester sur leur excellente dynamique ou s’ils vont redescendre de leur nuage. Quand vous avez une équipe jeune, c’est souvent plus difficile de garder une régularité dans les performances. Il faut aussi prendre en compte le fait que les Grizzlies ont battu neuf équipes au bilan négatif sur leurs 12 dernières victoires, et que leur défense est à la 22è place de toute la NBA au niveau de l’efficacité (109,3 points encaissés pour 100 possessions) et 27è au nombre de points encaissés (116,1 par match). Si ça va quand même bien mieux dans ce secteur récemment, y’a encore pas mal de progrès à faire de ce côté-là du terrain pour devenir une team encore plus dangereuse.

Après avoir répondu présent dans un match important face aux Spurs puis confirmé contre des plus faibles Warriors, les Grizzlies ont saisi leur chance pour prendre la huitième place de l’Ouest. Cette équipe-là est aussi kiffante que son maillot old-school, et le public de Memphis peut croire en un avenir radieux. 

1 Comment

1 Comment

  1. Vatou

    13 janvier 2020 à 15 h 37 min at 15 h 37 min

    Vous en parlez quand ?

    Memphis bordel <3

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top