Allez, lecture

Allez, lecture : « Larry Bird, Magic Johnson – Quand le jeu était à nous », destins croisés des sauveurs de la NBA

Larry Bird Magic Johnson

Le niveau de talent au m² est inégalé.

Source image : Talent Sport

Chez TrashTalk, on aime écrire des articles, des livres ou des blagues d’un goût plus ou moins sucré sur les réseaux sociaux. On aime organiser des événements pour réunir les fans de balle orange aussi souvent que possible. On aime faire des vidéos pour parler NBA tout au long de l’année. Mais on aime aussi lire et ça tombe bien puisque des livres autour du basket, ce n’est pas ce qui manque. Désormais, nous vous partagerons nos impressions sur les bouquins que nous lisons, histoire de vous les faire découvrir ou redécouvrir, de vous donner envie (nous l’espérons) de les parcourir. Allez, aujourd’hui : « Quand le jeu était à nous ». 

« [Magic] travaillait infatigablement sa conduite de balle et ses prises de rebonds avec ce conseil de Fox toujours présent à l’esprit : ‘Quand tu penses que tu en as assez fait, travailles un peu plus car il y a surement quelqu’un quelque part qui travaille plus dur que toi.’

Bird s’entendait dire la même chose par le coach Jim Jones. En passant du lycée à l’université, il n’était pas sûr que cette ‘autre personne’ existe vraiment. ‘Jusqu’à ce que je rencontre Magic’, a dit Bird. »

Ces propos sont tenus par Larry Bird. Earvin Magic Johnson tient exactement les mêmes au tout début des 350 pages écrits avec l’aide de Jackie MacMullan. Ces lignes démontrent la fascination que l’un va avoir pour l’autre. Et comment ils vont mutuellement se pousser à devenir les plus grands joueurs de leur époque. Ce livre est un flashback sur l’une des (la ?) plus grandes rivalités de ce sport. C’est aussi un retour sur les deux personnes qui ont grandement contribué à sauver la Ligue en compagnie du défunt David Stern. Parce que c’est ce que raconte ce livre : l’histoire du duo qui va changer à jamais la NBA. Cependant, ils ne vont pas seulement toucher au basket mais aussi aux mentalités à travers leur opposition de style évidente. Larry est blanc. Il symbolise les fameux « red necks » car il vient de l’Indiana et il joue dans une ville réputée à l’époque comme une des plus racistes des Etats-Unis : Boston. Earvin est noir. Il est passé par la prestigieuse université de Michigan State et il joue dans l’une des villes les plus folles et ouvertes du pays : Los Angeles. Chez les supporters, la division est nette. Il y a les pro-Magic et les pro-Bird. Mais petit à petit, Larry Legend et le boss du showtime feront tomber ces clivages avec la seule vérité du terrain comme arme (et une dose immense de talent aussi…). La seule qui puisse compter. Peu importe d’où ils venaient ou à quoi ils ressemblaient, ces deux joueurs exceptionnels se sont rendus coup pour coup. Ils se sont poussés à se surpasser, se sont affrontés avec respect, avant de finir amis. C’est tout simplement l’histoire de deux légendes.

Vous passerez par toutes les phases dans ce livre. On revient sur toutes les époques des deux joueurs. De la première rencontre, au passé familial, le lycée, l’université, l’entrée en NBA, leur combat, la Dream Team, et enfin l’après carrière des joueurs. Il est évoqué les meilleurs moments avec les grandes joutes de Playoffs mais aussi les pires moments de chacun. Le décès du père de Larry, son choix de quitter l’université, les blessures qui vont petit à petit mettre un terme à sa carrière. Mais aussi Tragic et les Fakers, les trahisons de Isiah Thomas envers Magic et l’arrêt brutal de la carrière du joueur des Lakers lorsqu’il découvre sa séropositivité. Il est d’ailleurs choquant de découvrir tout ce qu’il a subi concernant sa maladie après tout ce qu’on sait 30 ans plus tard la concernant… Comme quoi, le manque d’information peut vraiment être comblé par l’intermédiaire de cette incroyable adversité. Mais c’est aussi l’occasion pour les plus nostalgiques de se replonger dedans.

Toutefois  une chose est certaine, au fur et à mesure que vous lirez « Quand le jeu était à nous », que vous verrez le tas de pages se réduire, vous n’aurez aucune envie de voir le livre se finir. Parce qu’on aurait juste envie que cette rivalité-amitié dure toujours et continue d’irradier la NBA. 

Larry Bird, Magic Johnson – Quand le jeu était à nous

  • Auteur : Larry Bird, Magic Johnson et Jackie MacMullan
  • Traduction : Olivier Bougard
  • Edition française : Talent Sport
  • Sortie en France : mai 2017
  • Prix : 22€
1 Comment

1 Comment

  1. Véro / Yuko des Forgeurs

    10 janvier 2020 à 17 h 09 min at 17 h 09 min

    Super article pour ce livre qui était jusqu’à présent passé sous mon radar !
    Vu que je n’ai pas vécu cette époque, ca promet plein de découvertes, et de me serrer le coeur, aussi peut-être un peu.
    Merci Theo. Je me le procure de ce pas et le mets en haut de ma pile de lecture.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top