Los Angeles Clippers

Les Clippers exercent leur option sur la troisième année de contrat de Landry Shamet : à 2 millions, c’est vraiment cadeau

Landry Shamet Philadelphie Sixers

Aussi basique que de commencer sa journée par un café.

Source image : Youtube / Philadelphia 76ers

C’est la bonne pioche de la saison dernière pour les Clippers et ils ne sont pas près de s’en séparer. Surtout pas à ce prix-là. La franchise californienne a donc logiquement activé sa team option pour la troisième année de contrat rookie de Landry Shamet. Aussi basique que de commencer sa journée par un café.

Arrivé à Los Angeles en février suite au trade permettant aux Sixers de récupérer Tobias Harris, Mike Scott et Boban Marjanovic l’année dernière, le 26ème choix de Draft a eu une intégration expresse en NBA et dans sa nouvelle franchise. Immédiatement placé dans le cinq majeur par Doc Rivers, il a terminé sa première saison avec 9,1 points de moyenne à 42,2% du parking tout en délivrant une grosse série contre les Warriors au premier tour des Playoffs. Cette année, il semble bien parti pour rester titulaire même après le retour de Paul George qui devrait remplacer Patrick Patterson dans le starting five. Et l’arrière est reparti exactement sur les mêmes bases avec encore un peu plus d’adresse derrière l’arc. A moins de deux millions de dollars les 32 minutes de moyenne à ce niveau-là, c’est un cadeau pour les Clippers qui doivent quand même surveiller leurs finances malgré la richesse de Steve Ballmer après l’arrivée des deux All-Stars pendant l’été. Ainsi, Michael Winger a dû hésiter environ un dixième de seconde pour décider d’activer son option sur la troisième année de contrat de l’actuel sophomore.

On suivra donc les progrès du membre de la dernière All-Rookie Second Team dans un contexte nouveau pour lui. Même s’il a toujours évolué dans des équipes compétitives en NBA depuis son arrivée il y a un an, les Voiliers ont changé de statut cet été, passant de l’outsider qui a fait trembler l’ogre des Warriors au principal favoris pour récupérer la couronne derrière les Raptors. Mais drafté sur le tard après trois années universitaires passées à Wichita State où il a notamment croisé Fred VanVleet pendant un an, Landry Shamet n’est pas un sophomore comme les autres. Le natif de Kansas City fêtera ses 23 ans en mars et même si son plafond pourrait être moins élevé que certains de ses camarades de la même promo, il est déjà complètement NBA-ready et semble prêt à assumer ses responsabilités comme n’importe quel joueur d’expérience. Cette première série de Playoffs face aux double champions en titre en 2019 devrait aussi lui permettre d’arriver mieux préparé au printemps prochain.

Les Sixers vont peut-être regretter d’avoir lâché aussi vite leur rookie prometteur. Car à deux patates la saison, on le répète mais Landry Shamet fait actuellement partie des meilleurs rapports qualité-prix de la Ligue. Avec un peu de chance, il aura peut-être l’occasion de se venger contre son ancienne équipe lors des Finales NBA 2020.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top