Lakers

LeBron James, maladroit sur l’affaire Chine – Hong Kong : « Je crois que Daryl Morey n’était pas bien informé »

LeBron James cavaliers

Les erreurs de comm de LeBron ne sont pas nombreuses…

Source image : YouTube

De retour à Los Angeles après un trip mouvementé en Asie, LeBron James et les Lakers étaient certainement ravis de pouvoir rentrer à la maison. Sauf que pour le King, la première intervention devant les caméras américaines n’a pas été une grande réussite. Retour sur un dérapage qui risque de faire couler pas mal d’encre…

Tellement propre dans ses déclarations, et ce depuis près de 20 ans, qu’on en vient presque à le croire incapable de faire une boulette. Et pourtant, décalage horaire ou pas, fatigue suite à ces récents événements ou pas, LeBron a secoué la planète basket et probablement la planète actu demain matin lorsque chacun éteindra son réveil. Rappelons la situation, avant tout. Comme expliqué en longueur dans ce dossier, le GM des Rockets Daryl Morey a réussi à créer un shitstorm international en l’espace d’un tweet. Un tweet de soutien, envers Hong Kong, dont les libertés démocratiques semblent menottées par la main-forte chinoise. Suite à cette prise de parole sur les réseaux sociaux, tout le monde y est allé de son avis, son commentaire, sa prise de position et ses sanctions. Retrait de sponsors du côté de Pékin, communiqué maladroit venant de la NBA, puis rattrapage signé Adam Silver et silence total venant des joueurs face à cette polémique. Il faut dire, aussi, que ceux qui ont été envoyés en Asie dans le cadre de cette présaison 2019-20 n’ont pas été gâtés. Devoir répondre à des millions de personnes sur un sujet hautement sensible, sans avoir toutes les informations, pendant que la Ligue botte un peu en touche et que les tensions entre Chine et USA se relèvent, paye ton trip d’automne pour chauffer les genoux. Comme Shams Charania de The Athletic l’a longuement détaillé par ici, les Lakers et LeBron en tête de file n’étaient pas forcément à l’aise ces derniers jours. Que dire ? Que faire ? Rester silencieux ? Mais est-ce que cela veut dire qu’on se plie aux demandes chinoises en restant muets ? Et quelles seront les conséquences si on s’exprime tous dans le même sens ? Pas de prise de risques avec autant de fric d’éléments en jeu, on a gentiment attendu que tout le monde rentre au bercail pour mieux aborder la suite. Seul problème, comme vous l’aurez compris et pourrez mieux le voir ci-dessous, disons que la première intervention du porte-parole le plus respecté de toute la NBA n’a pas vraiment fait… l’unanimité. Maladroit dans ses propos, LeBron a davantage mis d’huile sur le feu en mettant une poussette à Daryl Morey, ce qu’il a voulu rattraper quelques minutes plus tard en indiquant que l’interprétation de son discours devait être revu dans la foulée.

Je crois que lorsqu’il s’agit de parler de l’aspect politique de cette situation, je pense que c’est très délicat. C’est très sensible. Et je crois que personnellement, comme vous le savez en me couvrant depuis quelques temps maintenant, lorsque je décide de parler de quelque chose, je parle de quelque chose dont j’ai beaucoup de connaissances. Quelque chose qui touche une corde sensible en moi. Quelque chose dont je suis passionné. Et j’ai trouvé que dans cette situation en particulier c’était non seulement quelque chose que je ne connaissais pas assez, mais mes coéquipiers et ma franchise n’avaient pas assez d’informations pour en parler à ce moment précis. Et c’est ce que l’on ressent encore.

Je pense qu’il s’agit d’une autre situation (NDLR : si Daryl Morey sera puni ou non pour ses actions) qui devrait être traitée derrière des portes closes. Je crois que lorsque nous aurons la possibilité de nous asseoir et de regarder en arrière sur ce qui s’est passé, il faudra comprendre ceci : ce que l’on peut dire ou tweeter – même si on parle souvent de liberté d’expression et oui nous avons cette liberté d’expression – peut parfois avoir des ramifications négatives, lorsqu’on ne pense pas aux autres et qu’on ne pense qu’à soi-même. Je ne veux pas rentrer dans un clash verbal avec Daryl Morey, mais je crois qu’il n’était pas bien informé sur cette situation en particulier, et il s’est exprimé. De nombreuses personnes auraient pu être blessées, pas seulement financièrement mais physiquement, émotionnellement, spirituellement,… Donc il faut être attentif quand on tweet, quand on parle, et quand on agit, même si nous avons cette liberté d’expression, car cela peut créer des ramifications négatives.

C’est ce que je crois (que Morey n’était pas bien informé sur cette situation). Je ne sais pas, c’est ce que je crois. Et c’est tout ce que je peux dire. Je crois qu’il était soit mal informé soit pas vraiment instruit sur la situation. Et s’il l’était au final, et bien soit. Mais je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est que quand vous parlez ou agissez, et vous savez que des personnes peuvent être affectées par cela, les familles, les individus, toutes les personnes qui peuvent être affectées par cela, parfois les choses peuvent être changées. Et parfois les réseaux sociaux ne sont pas la méthode la plus pertinente pour avancer son propos. Mais ce n’est que mon avis. » – LeBron James

« LeBron s’est exprimé sur le voyage des Lakers en Chine, affirmant le fait que Daryl Morey n’était pas bien informé sur la situation. Il a ensuite clarifié ses propos, voulant dire que Morey était mal informé sur les ramifications de ses actes plutôt que mal informé sur la souveraineté de Hong Kong » – Bill Oram

Malheureusement, même si certains morceaux peuvent être isolés et mis en avant de manière positive, difficile d’ignorer ceux qui ressortent naturellement et créent la polémique actuellement. Laisser entendre que Daryl Morey ne pensait qu’à lui-même et pas aux autres en tweetant son soutien envers Hong Kong…? Du point de vue de certains membres de la NBA, certes, mais pas sûr que les habitants de la région administrative chinoise pensent la même chose. Affirmer que Morey n’était pas assez informé sur la situation pour s’exprimer, et se rattraper derrière en disant que ce sont plutôt les conséquences potentiellement négatives dont Daryl n’était pas conscient ? Bof bof. Ceci n’empêche cela : LeBron, les Lakers, les Nets, et même le duo Raptors-Rockets qui était au Japon au moment de cette affaire ont été placés dans une situation extrêmement délicate. Il leur a été demandé, sur place, dans le rush et dans un contexte géopolitique explosif, de devoir prendre la parole alors que les ramifications négatives pouvaient être énormes. Et là-dessus, les joueurs ont été clairs sur le fait qu’ils étaient mécontents de devoir se retrouver dans un tel merdier, alors que la NBA aurait dû intervenir immédiatement et de manière aussi claire que précise. Mais est-ce que la Ligue avait-elle vraiment le temps de tout peser avant de prendre une décision et agir en conséquence ? L’idée ici n’est pas de brûler LBJ sur un bûcher ou de l’excuser, de même pour Adam Silver. Il faut simplement voir l’ensemble de cette affaire sous différents points de vue. Hélas, concernant LeBron, les propos tenus ce lundi ne sont pas vraiment allés dans la direction qui était celle attendue venant de lui, un chef à l’attitude quasiment intouchable depuis son arrivée chez les pros, un crack de la communication qui a proposé un presque-sans-faute depuis 2003. Reste à voir comment il pourra, à sa façon et sous différentes manières, revenir sur cette histoire avec un discours plus inclusif et moins bancal. Plus facile à dire qu’à faire, mais voilà aussi ce qui attend le joueur le plus connu au monde, celui qui détient le plus grand des mégaphones.

Cette affaire entre Daryl Morey, la NBA, la Chine et Hong Kong n’est pas sur le point de se calmer. En attendant les interventions d’autres joueurs (ou pas), difficile de croire qu’Adam Silver va se réveiller ce mardi en se disant que son meilleur porte-drapeau a fait le taf pour calmer les choses. Loupé pour cette fois, et pas qu’un peu.

Source : Harrison Faigen (SBN) – Mark Medina (USA Today)

2 Commentaires

2 Comments

  1. ThreeRavens

    15 octobre 2019 à 12 h 49 min at 12 h 49 min

    Le problème c’est qu’il justifie en pratique la maxime « shut up and dribble ». Pour la politique, il lui reste le mécénat social et ses réductions d’impôt.

  2. LeDums

    15 octobre 2019 à 13 h 57 min at 13 h 57 min

    « My team and this league just went through a difficult week » J’ai juste envie de rire. Il faudrait qu’il prenne conscience de ce qu’il se passe à Hong Kong avant de sortir des bêtises pareilles.
    Déçu par « LeBeijing » James

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top