Sixers

Ben Simmons passe à la caisse : 20 000 dollars d’amende pour avoir tenté de réveiller Kyle Lowry, ça fait cher

Ben Simmons

Quand tu reçois le courrier de la NBA…

Source image : YouTube

Ça, c’est fait. La NBA n’a pas hésité à sévir au sujet des amendes distribuées en cette postseason, si bien que l’on pourrait presque en faire un cinq majeur. Qui était dans la lunette de Adam Silver et compagnie ces derniers jours ? Ben Simmons, après le Game 3 face aux Raptors.

Le match de jeudi a peut-être été un tournant dans la série entre Toronto et Philly. Après s’être ramassé lors du premier match, les Sixers viennent d’enchaîner deux grosses perf’, avec la dernière faisant office de point culminant. Un Jojo Embiid possédé, un Jimmy Buckets qui fait le taf, le tout dans un Wells Fargo Center galvanisé, c’en était trop pour les Dinos. A l’arrivée, ça fait 2 – 1 dans cette série au couteau, une soirée parfaite pour les Sixers quoi, enfin à quelques petits détails près. Pas étincelant jeudi passé, Ben Simmons n’a de toute façon pas eu besoin de l’être, et se contentait sans doute bien de la large victoire collective. Sauf que maintenant, cette soirée aura sans doute un petit arrière goût amer pour l’Australien. La NBA vient en effet d’annoncer, par l’intermédiaire de Kiki VanDeWeghe, vice président exécutif des affaires basket, s’il vous plait, qu’après visionnage des images, il avait été décidé d’attribuer 20 000 balles d’amende au meneur XXL, accompagnée d’une faute flagrante 1. Bon, entre lui et Kendall, on ne se fait pas trop de souci pour ce qui est de passer à la caisse, par contre pour la flagrante, c’est un petit peu plus emmerdant, puisqu’à la quatrième, c’est suspension automatique, à la Draymond Green en 2016. Il y a encore un peu de marge, mais ça peut aller vite.

La raison de cette sanction ? Un coup de coude au niveau de l’aine, à priori involontaire, de Simmons sur Kyle Lowry, lors d’une bataille au rebond dans le deuxième quart-temps. Pas non plus de quoi polémiquer, donc, même pas pour le meneur des Raptors, qui refuse de citer ce fait de jeu comme une quelconque excuse à la fessée reçue par les siens. Comme à la triste habitude, a t-on envie de dire, Lowry est en train de confirmer sa réputation de MVP des chokers de la Ligue en Playoffs : 11,6 points de moyenne, à 40% au tir et 25,6% du parking, c’est plutôt laid pour un joueur de statut All-Star, et un bon coup de coude dans les bijoux aurait peut-être pu lui faire le plus grand bien pour le réveiller un peu. Finalement non, étant donné que le meneur a claqué un horrible 2/10 lors du match en question. Hey, Masai, t’es sûr que vous avez tradé le bon gars cet été ?! On vanne, mais il va falloir rapidement se mettre un coup de pression, et à ce propos, le suspect ne se voile pas la face, il doit faire beaucoup, beaucoup mieux, et l’accrochage avec son homologue des Sixers n’a en aucun cas été un facteur dans sa performance.

« C’est arrivé [la faute, ndlr.] C’est fini maintenant. On s’est fait botter le cul après ça. Ça n’a pas eu d’importance. […] Oui, il m’a dit à la mi-temps que c’était involontaire. Scott Foster n’a pas sifflé faute sur le moment. Ce n’est pas comme si j’allais rester focalisé dessus ou chouiner à ce sujet »

On a compris, il n’y a aucune embrouille, vous pouvez circuler. Et une fois que Ben Simmons aura lâché son petit (gros) bifton à la NBA, on pourra repartir sur de bonnes bases pour le Game 4 importantissime. Viril mais correct, et on s’échange le maillot à la fin. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top