Cavaliers

Ime Udoka et Ettore Messina bientôt rencontrés par les Cavaliers : la stabilité des Spurs, ça fait envie à tout le monde

Ime Udoka Ettore Messina

La meilleure école se trouve à San Antonio, point barre.

Source image : YouTube et @Spurs

Le marathon des entretiens se poursuit chez les Cavaliers pour tenter de trouver le bon candidat pour succéder à Larry Drew sur le banc de l’équipe. C’est désormais au tour de deux assistants de la maison Spurs d’être rencontrés, il s’agit d’Ime Udoka et d’Ettore Messina. A ce rythme-là, Gregg Popovich va bientôt se retrouver tout seul dans le staff de San Antonio.

Tout de suite, le marathon semble beaucoup moins passionnant que celui qui avait lieu cette nuit entre Portland et Denver. Mais chacun ses priorités, et à Cleveland cela consiste à trouver un client solide pour reprendre la barre du navire derrière Larry Drew à partir de la rentrée prochaine. On leur aurait bien conseillé de rencontrer Tyronn Lue qui semble avoir la cote en NBA, mais le champion 2016 est déjà passé par les Cavaliers et son assistant préféré aka LeBron James n’est plus dans le coin depuis un an. Il va donc falloir se tourner vers quelqu’un d’autre et Koby Altman n’a pas chômé depuis la fin de la saison régulière puisqu’il a déjà rencontré quatre candidats potentiels avant ceux prévus ce week-end. En effet, J.B. Bickerstaff n’a pas traîné pour préparer la suite de sa carrière après son licenciement étrange à Memphis mais il n’est pas le seul sur le dossier. Plus tôt, l’assistant des Mavericks, Jamahl Mosley, et l’assistant du Heat, Juwan Howard, ont pu rencontrer le GM de Cleveland. Hier, c’est Alex Jensen, l’un des bras droits de Quin Snyder au Jazz, qui était écouté à son tour. Mais quitte à chercher, autant le faire pour de vrai et c’est pourquoi les Cavaliers poursuivent les investigations avec des interviews programmées avec Ime Udoka et Ettore Messina, les deux lieutenants de Pop chez les Spurs, selon Marc Stein du New York Times. Ce ne serait pas la première fois que nouveau coach de Team USA se ferait plumer son coaching staff, lui qui a formé, entre autres, Brett Brown, James Borrego, Mike Budenholzer, Jim Boylen et Mike Brown. La meilleure école du pays à San Antonio ? Quelle surprise.

Les Spurs ont toujours été un modèle de stabilité, du moins depuis 22 ans au moins, date à laquelle ils ont commencé leur folle série de qualifications consécutives pour les Playoffs. Durant cette période, Gregg Popovich a eu le temps de voir passer un certain nombre d’assistants. Et comme pour ses joueurs, on dirait qu’il réussi toujours à en tirer le meilleur. Comme un mentaliste qui sait exactement sur quoi appuyer pour optimiser le potentiel des femmes et des hommes qu’il rencontre. Quand on voit actuellement le succès de Philadelphie et des Bucks, on se dit que San Antonio est une bonne école. Pareil si on regarde le management des Hawks ou des Nets, qui, chacun à leur manière, travaillent sur des projets de développement intéressants. Il semblerait que Koby Altman ait fait le même constat et souhaite à son tour profiter de la prochaine pépite made in Spurs. Ettore Messina est déjà bien connu du circuit puisqu’il est régulièrement dans les rumeurs sans jamais se décider à partir de San Antonio. Avant de rejoindre la secte des Eperons, il a longuement fait ses preuves chez des poids lourds de l’Euroligue, entre le Real Madrid et le CSKA Moscou notamment. Ime Udoka a un CV moins long en tant qu’entraîneur mais en plus de supporter les cornes de brumes à la JA Vichy durant un an, il a également fréquenté les parquets de la Grande Ligue en tant que joueur pendant sept saisons. Ici, ce sont plus ses relations avec les joueurs qui intéressent les Cavaliers, lui qui a notamment joué un grand rôle dans le développement de Kawhi Leonard ou dans la venue de LMA durant la free agency 2015. A 41 ans, il pourrait donc décider de voler de ses propres ailes en quittant le cocon familial pour se lancer un premier défi en tant que head coach d’une équipe en totale reconstruction où il s’agira d’abord de créer un groupe et d’accompagner les plus jeunes dans leur montée en puissance.

Ce n’est pas tout car les Cavaliers ont aussi demandé l’autorisation pour rencontrer Jordi Fernandez et Wes Unseld Jr. des Nuggets ainsi que Nate Tibbetts et David Vanterpool des Blazers. Seul problème, ces quatre hommes sont encore en lice en Playoffs et Koby Altman va donc devoir prévoir de se déplacer en personne pour avoir une chance de les rencontrer rapidement avant de faire son choix et d’espérer que l’heureux élu accepte un deal.

Source texte : The New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top