Hawks

Lloyd Pierce entre dans le staff de Team USA : Stephen Curry ça vaut pas Trae Young, mais quand même

Lloyd Pierce

« Il est où, Trae ? »

Source image : NBA League Pass

A l’approche de plusieurs grosses échéances internationales, on effectue des remaniements dans le staff de Team USA. Ainsi, Nate McMillan a quitté son poste d’assistant pour des raisons d’emploi du temps, ou peut-être pour se remettre de la fessée prise par Indiana, c’est selon. Son remplaçant ? Lloyd Pierce.

C’est donc le head coach des Hawks qui remplira le troisième spot d’assistant au sein de l’équipe nationale, aux côtés de Steve Kerr et de Jay Wright, entraîneur de l’équipe universitaire des Wildcats de Villanova, un trio qui opérera sous Gregg Popovich. Même si ça a pas mal défilé au fil des années pour ce qui est du staff technique, c’est toujours un sacré honneur que de se voir solliciter pour un tel poste. La sélection de Pierce n’est sans doute pas étrangère à son très bon travail avec Atlanta cette saison. Après plus d’une décennie passée dans la Ligue au poste d’adjoint, notamment aux Warriors ou aux Sixers, Pierce s’est enfin vu accorder sa chance aux Hawks, dans un contexte qui à la base ne paraissait pas vraiment idéal. Sur le papier, les Faucons disposaient en effet d’un des effectifs les moins consistants de la NBA, et on les attendait, de façon logique, tout en bas du classement en fin d’exercice. Alors, si effectivement, il n’y a pas eu non plus masse de victoires, la franchise de Géorgie en a surpris plus d’un de par le jeu up-tempo excitant prôné par Pierce. Malgré un bilan de 29 victoires pour 53 défaites, on peut dire que les Hawks ont carburé par rapport aux attentes d’avant-saison. Et dans tout ça, on peut saluer l’excellent taf de l’entraîneur, qui a incorporé à merveille le fantasque Trae Young, ainsi que Kevin Huerter, faisant tous les deux leurs premiers pas dans la Ligue cette saison, tout en gérant la belle progression du sophomore John Collins. Résultat des courses, ce petit monde est passé tout près de taper la barre des 30 wins, avec la mixtape Young pour Collins sur pick and roll qui est déjà devenue un classique du côté de The ATL, et constitue sûrement l’un des jeunes duos les plus prometteurs du circuit.

Bon, qu’on se le dise, il y aura nettement moins de pression pour Lloyd Pierce en ce qui concerne ce poste dans le staff de Team USA. Encore une fois, les Ricains vont arriver à la Coupe du monde, qui se déroulera du 31 août au 15 septembre prochain, en position de rouleau compresseur, double tenants du titre. En Chine, les hommes de Pop affronteront dans un premier temps la République Tchèque, le Japon et la Turquie au sein du groupe E, avant de, si la logique est respectée, se tourner tranquillement vers la suite de la compétition. Outre une énième couronne mondiale, c’est également une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 dont il sera question lors du tournoi. Là encore, inutile de dire qu’on ne se fait pas trop de soucis, puisque Team USA n’a jamais manqué un tournoi masculin aux J.O., avec une médaille à chacune de ses 18 apparitions, dont 15 en or. Bref, avec quelques stars NBA, deux, trois plombiers et des gamins de G-League, ça devrait le faire.

Dans tous les cas, cette nomination reste une très belle récompense pour Lloyd Pierce, et si sa pige au sein du staff venait à se prolonger, pourquoi pas y croiser certains de ses joueurs des Hawks ? On pense en particulier à un certain Ice Trae…

Sources texte : NBA/ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top