Celtics

Les Celtics sortent le balai et valident leur ticket pour les demi de Conf’ : 4-0 face aux Pacers, y’a plus qu’à attendre les Bucks

celtics

Grâce notamment à un grand Gordon Hayward, les Celtics ont conclu l’affaire en patrons.

Source image : NBA League Pass

Avec un avantage de 3-0 dans la série, les Celtics voulaient conclure dès ce soir à Indiana pour décrocher leur ticket pour les demi-finales de Conférence. Mission accomplie avec une victoire 110-106, obtenue notamment grâce à une belle performance du banc.

A quelques minutes de la mi-temps, Gordon Hayward s’est retrouvé du mauvais côté d’un énorme highlight. Le joueur des Celtics a en effet pris un énorme tomar sur la gueule qui a fait exploser Twitter. Sauf qu’au final, c’est bien Hayward qui a le dernier mot, non seulement parce que son équipe vient de se qualifier pour le tour suivant, mais surtout parce qu’il a été l’une des raisons principales de la victoire de Boston dans ce Game 4. Auteur de 20 points, trois rebonds, deux passes décisives et deux interceptions à 7/9 au tir dont 3/3 du parking et 3/3 aux lancers francs, Gordon Hayward a réalisé une superbe prestation en sortie de banc en finissant quand même meilleur marqueur des Verts. Agressif et bien en jambes, il s’est notamment illustré dans la deuxième moitié du premier quart-temps mais surtout dans le money time, où il a aidé les siens à créer l’écart sur les Pacers. Dans les cinq dernières minutes, Hayward a inscrit neuf points avec un and-one et deux tirs du parking cruciaux. Une magnifique revanche après le poster de Turner. Et pour couronner le tout, il faut savoir que Gordon est originaire d’Indianapolis et qu’il a joué au lycée de Brownsburg dans l’Indiana avant de rejoindre l’université de Butler, située dans la capitale de l’Etat. Une belle histoire donc pour lui. Cependant, il n’a pas été le seul membre du banc des Celtics à briller. Faites entrer Marcus Morris. Avec 18 points et huit rebonds, à 7/11 au tir dont deux primés très importants dans le quatrième quart, il a lui aussi joué un grand rôle dans la victoire des Celtics. Enfin, mention également pour Terry Rozier, qui a apporté sa petite contribution (11 points en 19 minutes à 4/6 au tir) histoire de se chauffer avant son futur affrontement avec son grand copain Eric Bledsoe.

Côté Pacers, il y avait encore une fois la place pour décrocher la victoire. Mais comme lors des trois précédentes défaites, Indiana a connu un trou d’air qui a fait mal. Ce trou d’air, il a eu lieu dans le quatrième quart-temps. En tête 82-80 à sept minutes de la fin suite à un panier de Tyreke Evans, les Pacers ont encaissé un 22-10 en l’espace de six minutes pour se retrouver menés 102-92 avec une soixantaine de secondes à jouer. La rencontre a notamment tourné suite à une faute flagrante de Cory Joseph sur Jayson Tatum mais ce qui a fait la différence durant ce laps de temps, c’est surtout l’exécution offensive des deux côtés, avec une équipe de Boston sérieuse qui a bien fait tourner la gonfle et qui a réussi à planter les shoots qui font mal, tandis qu’Indiana a un peu chié dans la colle, encore. Un scénario qui s’est trop souvent répété dans cette série. Au final, on peut dire que les Celtics ont fait le boulot en attaque comme en défense, sans non plus se montrer exceptionnels. Ce Game 4 ne restera d’ailleurs pas dans les annales, mais les hommes de Brad Stevens ont su conclure pour décrocher sereinement leur ticket pour les demi-finales de Conférence, où ils vont retrouver les Bucks qui devraient logiquement se qualifier dès la prochaine rencontre à Detroit dans la nuit de lundi à mardi. Cette affiche sera un remake du premier tour de la saison passée, où les deux équipes avaient disputé une série en sept matchs, avec une victoire de Boston au bout.

La belle saison d’Indiana s’achève donc sur ce sweep décevant, alors que les Celtics montent en puissance avant d’affronter les Bucks, premiers à l’Est en saison régulière. Et là, ça sera une autre paire de manches pour Boston.

pacers

celtics bs

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top