Raptors

Jodie Meeks va finir la saison avec les Raptors : c’est comme proposer d’aider quand la table a déjà été mise

Jodie Meeks

Tu vois DeMarcus, c’est pas si compliqué de disputer des Playoffs NBA.

Source image : YouTube - Raptors Republic

L’ancien sniper des Los Angeles Lakers vient de s’engager à Toronto pour le reste de la saison. Niveau timing, on est quand même pas loin du sans-faute pour le jeune trentenaire qui va donc disputer la cinquième postseason de sa carrière, soit cinq fois plus que DeMarcus Cousins.

Pourquoi s’embêter à disputer 82 matchs de saison régulière quand on peut tranquillement attendre la fin du mois de mars pour débarquer comme une fleur dans le roster d’un candidat pour le titre ? C’est la question qu’a dû se poser Jodie Meeks durant environ trois quarts de seconde avant de réaliser qu’il avait sûrement trouvé la meilleure stratégie jamais inventée. Sans club après avoir été coupé par les Bucks dès sa fin de suspension pour non-respect de la loi anti-dopage au mois de novembre, il avait réalisé une première pige de dix jours dans le Canada en février avant de retourner en famille en attendant que l’hiver se termine. Maintenant que les premiers bourgeons apparaissent aux alentours de la CN Tower, il vient de trouver un accord avec les Raptors pour terminer la saison avec les actuels deuxièmes de la Conférence Est selon les informations de Shams Charania pour The Athletic. C’est tout de même moins fatiguant que de s’épuiser à changer de ville tous les deux jours pendant une année compète, non ?

Pour Toronto, ce n’est que du bonus alors que l’équipe semble un peu avoir perdu le rythme depuis le retour du All-Star Break (8-7). Même si LeBron n’est plus dans les parages, Masai Ujiri n’a pas envie de voir un nouveau monstre lui barrer la route des Finales NBA et la signature de Jodie lui permet d’offrir à son coach une option supplémentaire au sein de son backcourt, notamment au shoot. Lors de ses deux matchs disputés pour les Raptors en février, le second rounder avait cumulé 15 points en 24 minutes mais il tourne à 37,2% du parking et 9,3 points de moyenne en carrière. A 31 ans, il a encore de beaux restes et devrait donc apporter immédiatement à sa nouvelle équipe en complément de Jeremy Lin, Norman Powell et Patrick McCaw parmi les guards qui sortent du banc pour donner du rythme et apporter une menace de loin. Il a désormais huit matchs pour apprendre les systèmes de Nick Nurse et retrouver la forme physique parce qu’après on ne lui fera aucun cadeau.

Alors que Nick Young, Joe Johnson ou Carmelo Anthony rongent leurs freins sur leur canapé, Jodie Meeks rejoint la deuxième meilleure équipe de la Ligue cette saison. Il y en a quand même qui ont la belle vie.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top