Thunder

Russell Westbrook active le mode 2017 : 31 points, 12 rebonds, 11 passes, 3 interceptions, la totale

thunder westbrook
Source image : NBA League Pass

C’est qu’à force de parler de Paul George avec les lettres M, V et P, on oublierait presque le monstre qui évolue à ses côtés tous les jours. Cette nuit, les Nets le sentaient bien, et puis Russell Westbrook est venu les calmer personnellement.

Décidément, Brooklyn ne gardera pas un bon souvenir de la franchise d’Oklahoma City sur cette saison 2018-19. Lors du tout premier match entre ces deux équipes, c’est une avance de plus de 20 points que Kenny Atkinson et ses hommes avaient chié, laissant le Thunder revenir dans le match notamment grâce à un PG en feu. Cette nuit ? Ce sont 17 pions d’avance qui ont été réduits en cendres, et plutôt par le Brodie cette fois-ci. Pourtant, OKC n’était pas trop dedans collectivement en début de match, Russell surnageant dans le bordel ambiant grâce à son agressivité habituelle. Le meneur pénétrait, ressortait, créait des rebonds offensifs, et évitait que les siens ne soient trop à la bourre. On s’attendait donc à un relais en seconde période, et c’est cette fois dans la distribution que Westbrook a excellé, mettant ses coéquipiers dans de bonnes dispositions afin que le comeback soit géré en douceur. Bien évidemment, ce retour du Thunder ponctué par une victoire derrière n’était pas l’oeuvre d’un seul homme. Le cinq majeur, et donc la doublette Grant-Adams, sortait le bleu de chauffe pour éviter une désillusion à domicile. Comme sur cette action à 5 minutes de la fin du match, avec les deux géants bataillant sous les arceaux et un ballon qui traînait par là grâce au hustle des deux intéressés. Patate chaude, patate chaude, mais dans les mains de qui pourrait-elle bien tomber ? Par ici le numéro 0, improvisation totale les deux pieds derrière l’arc et allez que je transperce la ficelle. Temps-mort Brooklyn, +13 Thunder et célébration de Russell, le couteau est planté dans le coeur des Nets comme on dit là-bas.

Sur les trois derniers mois de compétition, on en a fait une caisse autour de Paul George et de manière assez logique, puisque l’ailier était dans une forme incroyable. Moins dedans depuis ses matchs de repos après sa blessure, l’ailier a besoin de temps pour retrouver un rythme régulier, mais comme par hasard pendant ce temps-là on a un Marsupilami qui lui semble trouver son point max en ce moment. Les soirées dégueulasses au shoot ? Moins nombreuses, et surtout moins violentes. On commence à retrouver, petit à petit, ces performances incroyables que Westbrook nous déposait finalement tous les matins lors de sa saison de MVP, avec une ligne comme celle de cette nuit qui est assez folle : 31 points, 12 rebonds et 11 passes, avec 3 interceptions, plus de 50% au shoot et à distance. Quand Russ joue ainsi, on range clairement les punchlines sur les briques, on oublie les histoires de stat padding, et on mange une tornade dans la gueule comme rarement on en a vu en NBA. Le triple-double administratif de la nuit, qui est le 26ème de la saison en toute décontraction, ne fait que cimenter le fait statistique le plus hallucinant qu’il soit sans même qu’on s’en rende vraiment compte. Russell Westbrook va nous valider une troisième saison consécutive en TD de moyenne. On répète. Sauf cataclysme, Russell Westbrook va nous valider une troisième saison consécutive en TD de moyenne. Peut-être qu’on ne reverra pas un seul type marquer 100 points dans un match en NBA, mais alors le prochain loustic qui nous claque quasiment 240 matchs en 10-10-10 minimum, bonjour…

Westbrook commence à retrouver toutes ses sensations, et quand on sait ce qui s’est passé ce lundi en déplacement à Utah, on se demandait si le monstre allait répondre sur le terrain. Les Nets peuvent confirmer, ce fût bien le cas cette nuit.

1 Comment

1 Comment

  1. JD87

    14 mars 2019 à 9 h 51 min at 9 h 51 min

    « Le meneur pénétrait, ressortait, créait des rebonds offensifs, et évitait que les siens… »

    Eh Bast ! tu y tiens visiblement a ton concept de « création de rebond offensif » !
    Même en étant fan de Westbrook j’avoue trouver ça un peu tiré par les cheveux (même si je vois ce que tu veux dire), mais bon si ça peut faire rager les quelques haters du Brodie qui trainent sur internet, alors je prends !
    ^^ Merci !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top