Raptors

Les Raptors peuvent-ils rattraper Milwaukee en tête de l’Est ? Le calendrier dit oui, oui oui oui

kawhi giannis
Source image : Montage NBA League Pass

Au moment où ces lignes sont écrites, les Bucks sont leaders de la Conférence Est et possèdent 3 défaites d’avance sur leurs ennemis de Toronto. Mais avec un programme des plus légers sur cette fin de saison, les Raptors peuvent-ils rattraper les soldats de Milwaukee ?

Attention à ne pas prendre pour acquis la place de leader. Si Giannis Antetokounmpo est parfaitement conscient de cela, lui qui souhaite ponctuer son énorme saison régulière avec un dernier mois digne d’un MVP, le basket ne se joue pas seul et il va falloir que le groupe de Mike Budenholzer soit concentré jusqu’à la mi-avril. La raison principale, au-delà du trophée individuel prestigieux que le Freak pourrait rafler à la barbe de Houston ? Les Toronto Raptors. En pilotage automatique cette saison, avec les gros progrès de Pascal Siakam, la bonne gestion de Nick Nurse, l’intégration de Marc Gasol et celle de Jeremy Lin, les boys from the 6 ne semblent pas déterminés à choper la première place à leurs voisins du Wisconsin. Cependant, la distance est encore assez réduite entre les deux franchises, et à l’approche de ce dernier virage qui représente une petite vingtaine de matchs, une réalité doit être prise en compte par les Bucks : Toronto a un calendrier d’une rare faiblesse, et sauf drapeau blanc agité afin de garder des joueurs en forme, il pourrait y avoir une chasse au daim sur le mois à venir. On développera justement ci-dessous l’aspect mentionné à l’instant et lié directement à la santé des Raptors, mais lorsqu’on voit le niveau de jeu des Canadiens et ce qui leur sera servi sur les quatre prochaines semaines, il y a de quoi envisager le scénario demandé dans le titre de ce papier. Jugez plutôt ci-dessous.

  • 10 mars : @ Heat
  • 12 mars : @Cavs
  • 15 mars : vs Lakers
  • 17 mars : @ Pistons
  • 19 mars : vs Knicks
  • 21 mars : @ Thunder
  • 23 mars : vs Thunder
  • 24 mars : vs Hornets
  • 27 mars : vs Bulls
  • 29 mars : @ Knicks
  • 31 mars : @ Bulls
  • 2 avril : vs Magic
  • 4 avril : @ Nets
  • 6 avril : @ Hornets
  • 7 avril : vs Heat
  • 10 avril : @ Wolves

Si les Raptors n’ont pas été sensationnels dernièrement, il n’empêche qu’ils ont réussi le principal : tabasser les équipes faibles. Et quand vous regardez le menu ci-dessus, c’est une majorité de carrioles rouillées qui affronteront Toronto jusqu’à la fin de la saison. En rouge ? Les équipes avec des bilans positifs à l’heure actuelle, donc seulement 4 sur les 16 derniers matchs. Le seul vrai test sera sur la capacité des Canadiens à bien jouer en déplacement, ce qu’ils ont montré tout au long de la saison en remportant plus de 60% de leurs matchs on ze road. Par comparaison, les Bucks joueront eux 8 équipes avec des bilans positifs sur cette fin de régulière, et auront 4 back-to-back à assumer contre seulement 2 pour la Team Drake. Reste à voir quelle sera la politique de Nurse et de son staff, notamment concernant les anciens ayant besoin de repos : est-ce que tout le monde va jouer jusqu’au 11 avril ? Marc Gasol et Kyle Lowry ne sont pas tout jeunes et doivent arriver à 100% au début des Playoffs, Kawhi Leonard est minuté à la seconde près cette saison et aucun risque ne doit être pris. Ces trois lascars auront probablement du repos forcé, mais quand on voit le niveau de jeu de Pascal Siakam et le banc complet, il n’est pas impossible d’envisager des soirées où l’équipe B des Raptors dérouille de la petite team, tout en rattrapant les Bucks au classement. La course, en tout cas, méritera d’être suivie.

Que ceux qui voient Milwaukee terminer sûr et certain en tête de l’Est et de la NBA patientent un peu. Les Raptors ont une fenêtre de tir, à eux de nous dire s’ils vont s’enfoncer dedans, ou non.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Sebb

    10 mars 2019 à 19 h 32 min at 19 h 32 min

    L’avantage du terrain en finale de conf, ou bien une autoroute vers la finale d’après le classement actuel, vous prenez quoi ? Pas sur que la première place soit si convoitée que ça par Toronto si la seconde permet d’éviter Philadelphie et Boston… En tout cas, Milwaukee a les cartes en main pour garder sa pole position, à eux de ne pas déconner !
    A titre personnel, j’aimerais tellement que les matches des 21-23 Mars vs OKC soient une preview de la finale NBA :-) Je sais, je rêve…. Quoique ?

    • Sebb

      11 mars 2019 à 8 h 57 min at 8 h 57 min

      Date de péremption et de purge automatique du post : 11/03/2019
      (Sixers passés devant Pacers cette nuit :-))

  2. Antoni

    10 mars 2019 à 23 h 14 min at 23 h 14 min

    La chance des Raptors est d’avoir leur destin entre leurs mains. Ils peuvent tenter d’aller chercher la première place ou faire des calculs savant afin de voir ce qui pourrait leur permettre d’éviter certaines équipes.
    Avantage du terrain ou non, avec 60% de win a l’extérieur ce n’est pas tellement un problème pour eux. Une chose est sûre, on aura un œil attentif sur leur perfs durant les playoff !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top