Grizzlies

Preview Grizzlies – Raptors : duel de prédateurs au sommet, qui a le plus les crocs ?

pari - Grizzlies

C’est manger ou être mangé ce soir au FedExForum.

Source image : Sciencenews.org

Grosse affiche ce soir dans le Tennessee entre deux des belles surprises de la rentrée. Toronto, leader de la NBA, ne doit pas sous-estimer ce déplacement à Memphis avant le choc face aux Warriors. Grizzlies – Raptors, début des hostilités au FedExForum vers 2h du matin.

Chacune à sa manière, ces deux équipes nous ont ébloui en ce début de saison. On craignait pourtant une saison compliquée à Toronto avec le départ de l’idole déchue, un nouveau coach avec une grosse pression pour succéder au coach de l’année et un Kawhi Leonard qui arrivait en traînant des pieds. Et pourtant, c’est l’inverse qui se produit pour le moment. Réorganisés par Nick Nurse avec notamment Pascal Siakam en nouveau 4, un turnover Ibaka-Valanciunas en 5 selon l’adversaire, le perdant étant catapulté sixième homme de luxe de l’équipe, tout se déroule comme prévu. Et que dire des leaders ? Kawhi Leonard rejoue son meilleur basket depuis son arrivée dans le nord, dans une équipe qui aime défendre (6ème), et encore plus attaquer (3ème, 117 points marqués par match). Kyle Lowry, quant à lui, est devenu la maître à jouer de cette équipe et la transformation est saisissante par rapport à ses saisons précédentes. Alors qu’il n’avait jamais dépassé les 7 assists en moyenne sur une saison, le voilà qui tourne à plus de 10 passes lors du premier quart de la saison. Il est le général de sa squad, c’est lui qui dicte le tempo des Dinos dans un style que nos amis Canadiens connaissent bien avec Steve Nash. Le joueur a été mentionné à plusieurs reprises dans les discussions pour le MVP d’ailleurs et c’est mérité, tant son équipe fait plaisir à voir. S’ils sont capables de taper à peu près n’importe quelle équipe, surtout à domicile, ils doivent encore justifier leur place actuelle face aux grosses cylindrés. Trois de leurs quatre défaites sont intervenues face à Detroit, Milwaukee et Boston, de potentielles adversaires en Playoffs à l’Est. C’est pourquoi la rencontre face à Golden State va pouvoir servir de révélateur sur le vrai niveau de cette équipe, mais il ne faudra pas trop y penser ce soir à Memphis sinon Toronto va au devant de gros problèmes.

Car Memphis n’est pas une équipe à prendre de haut… Milwaukee et Philadelphie, respectivement deuxième et troisième à l’Est ont eu le droit à leur L en affrontant les Oursons, preuve que personne n’est trop fort pour les joueurs de J.B. Bickerstaff. On reste impressionné par la métamorphose qu’a connu cette équipe en l’espace d’un été, passant de la 14ème à la 4ème place, avec pourtant un effectif qui n’a rien d’excitant : Garrett Temple, Shelvin Mack, Kyle Anderson, autant de joueurs qui seraient, au mieux, des joueurs du banc ailleurs. Le retour de Mike Conley a tout changé, lui qui n’avait disputé que douze petits matchs la saison dernière. Il constitue un véritable renfort pour les Grizzlies, dans un squad qui n’a compté aucune signature d’importance durant la free agency, plombée par le contrat de Chandler Parsons. On repart donc pour un tour dans la franchise du « Grit and Grind » avec l’ajout d’un jeune talent supplémentaire, Jaren Jackson Jr. Le rookie, drafté 4ème en juin, est un diamant brut qu’il faut polir petit à petit : on ne l’attendait toutefois pas si bon dès sa première année. Sa complémentarité avec Gasol saute aux yeux et son profil pourrait rappeler celui d’un Pascal Siakam du côté de Toronto : athlétique, bosseur en défense, pouvant s’écarter à 3-points, avec des bras tentaculaires. Il fait parti des meilleurs rookies de la dernière cuvée et incarne l’avenir de la franchise lorsque « Big Spain » rangera les sneakers. Les Grizzlies restent sur deux défaites consécutives, alors qu’ils avaient remporté sept victoires de leurs huit derniers matchs : ils voudront certainement rectifier cela ce soir à la maison avant de reprendre la route (et Joakim Noah en stop).

Cette rencontre sent bon la match-up à plusieurs postes. Conley-Lowry à la mène, Gasol-Valanciunas pour un duel qui nous rappelle le basket FIBA, qui pour garder Leonard ? On suivra de près ce duel pour les premières places entre Grizzlies et Raptors avant le choc que tout le monde attend jeudi et la venue au Canada des Warriors.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top