Hornets

Les Hornets bossent sur la prolongation de Kemba Walker : vu le début de saison, il va falloir blinder

Kemba Walker

Bats les couilles du shoot, il est où le contrat ?

Source Image : YouTube

A Charlotte, on ne croule pas sous les appels de superstars pour rejoindre la franchise (coucou DeMarcus !), les gros agents-libres ne se pressent pas non plus. Alors les Hornets prennent soin de leur franchise player Kemba Walker, auteur d’un formidable début de saison. Le montant du salaire ? Selon Shams Charania de The Athletic sur Stadium, ce n’est absolument pas un problème pour le front office. 

C’est l’heure de passer à la caisse pour le propriétaire des Hornets, un gars qui s’y connaît un peu en basket, Michael Jordan. On ne va pas le plaindre non plus, il a bien profité. Depuis trois ans, Kemba Walker tourne à 22 points et 5 passes de moyenne et porte son équipe presque à bout de bras dans l’espoir de retourner en Playoffs. Il s’est même permis d’entrer dans l’histoire des Hornets en battant le record de points dans la franchise détenu jusqu’alors par Dell Curry. Bien au-delà des statistiques, le Ranger est définitivement le visage de la franchise : on ne parle plus de chiffres, mais d’identité. Et comme il est dans sa dernière année de contrat, on peut comprendre que le front office de Charlotte emprunte les mégaphones des syndicalistes pour gueuler sur tous les toits à quel point il est attaché à son meneur All-Star. Prends le chèque Kemba, mets autant de zéro que tu veux et on signe. C’est l’idée que rapporte le bien informé Shams Charania sur Stadium.

« Les Hornets, pour l’instant, veulent encore et toujours reconstruire la franchise et faire de Kemba Walker le visage de cette franchise. Michael Jordan est entièrement concentré et déterminé à re-signer Kemba Walker. […] Toutes les équipes de la Ligue s’attendent à ce que les Hornets conservent Kemba et Kemba veut être à Charlotte. »

Tout le monde est beau, tout le monde est content ! Le deal ne devrait plus trop tarder, sauf si la NBA décide de nous faire vivre, encore, un retournement spectaculaire de situation. Kemba devrait donc prendre le max à Charlotte. En tout cas, il fait clairement le début de saison d’un gars qui veut aller chercher de l’oseille, de la crédibilité et les Playoffs : leader de la Ligue avec 29,6 points par matchs, ajoutant ses 4,5 rebonds et ses 6,1 assists de moyenne. Et faut-il reparler de la mixtape infligée aux Sixers avec ses 60 points, career-high et record de franchise, ou encore celle de la nuit et ses 43 points dans la victoire contre les Boston Celtics, l’une des défenses les plus solides de NBA. Beau timing pour aspirer à bien plus que ses 12 millions actuels et pari peu risqué pour la franchise : chacun son stylo et on gratte sa plus belle signature !

On a déjà vu des prolongations bien moins bien embarquées. Et la construction des Hornets a besoin de cette stabilité. Aucun problème en vue des deux côtés, des objectifs clairs et une volonté commune de grandir ensemble. N’est-ce pas mignon une relation à 30 patates qui fonctionne ?

Source texte : Stadium

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top