Bucks

Preview Clippers – Bucks : match intense attendu à Los Angeles, Milwaukee doit confirmer en patron

Bucks giannis antetokounmpo eric bledsoe Clippers

– Tu veux quoi comme sauce Giannis ce soir ?
– De la Gallinarris

Source image : NBA League Pass

Si vous aimez les matchs qui ont lieu tôt, les équipes qui jouent dur et une programmation offensive, bougez pas on a du lourd au menu : les Bucks se déplacent à Los Angeles pour affronter les Clippers à 21h30 ce samedi. Ou comment bien gérer son weekend.

Avant toute chose, on rappelle l’info importante concernant les petits chanceux qui possèdent plusieurs chaînes de télé, beIN Sports diffusera bien cette rencontre en direct. Donc si vous n’avez pas eu l’occasion de voir Giannis marcher sur les Kings dimanche dernier, vous aurez la possibilité de vous rattraper avec un nouveau long-format du Freak ce soir. Maintenant, si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez toujours prendre un avion, ça risque d’être long comme ses bras mais c’est jouable. Trêves de blabla, parlons de choses sérieuses. Les Clippers sont de retour à la casa ce weekend après avoir un peu chié dans la colle à Portland, les hommes de Doc Rivers n’ayant pas réussi à contrer l’armada dirigée par Damian Lillard. Pourtant solides des deux côtés du terrain, les Californiens ont pris 116 pions dans la figure et n’en ont mis que 105, résultant en une défaite en déplacement. La très bonne nouvelle pour Tobias Harris et compagnie, c’est que le retour de son équipe au Staples Center est généralement gage de succès : en 5 affrontements à domicile cette saison, les Clippers en ont remporté 4 et leur seule défaite était leur tout premier match… contre Denver. Il y a donc pire comme bilan, quand on voit comment les Nuggets jouent depuis un mois. Thunder, Rockets, Wizards ou Wolves, tous ont pris tarot et c’est donc Milwaukee qui se pointe dans l’arène de Los Angeles pour un match important, trois jours avant la réception d’une petite équipe de panier-ballon qu’on appelle les Golden State Warriors. Va falloir remporter une de ces deux rencontres, cher Milos.

Le problème, c’est que les Bucks n’ont pas l’air de trop souffrir lorsqu’ils quittent leur Wisconsin adoré. Incroyablement irréguliers l’an dernier, les soldats de Mike Budenholzer sont aujourd’hui une sorte de rouleau compresseur offensif, qui ne laisse pas beaucoup de chances à son adversaire. Demandez aux Warriors justement, qui ont pris une vague à la maison parce qu’ils n’étaient pas assez engagés. Pourtant doués dans leur discipline, les potes de Kevin Durant n’ont rien pu faire devant cette nouvelle attaque capable de planter entre 15 et 20 tirs à distance par match, tout en laissant un superhéros marquer à volonté en pénétration. Là est toute la mission qui attend Danilo Gallinari, avec ses coéquipiers évidemment. Ralentir les Bucks, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais ce sera la clé pour que les Clippers tiennent le regard pendant 48 minutes. Si Doc Rivers accepte de jouer le running game et espère faire mieux que Khris Middleton et compagnie, ça risque de mal finir. Il faut d’ailleurs se mettre à l’esprit la réalité suivante. Pour le moment, Milwaukee a perdu deux matchs sur les scénarios suivants : record de franchise de Boston à trois-points, et 40 pions pour un McCollum en feu à Portland. Il faut donc littéralement entrer dans des zones all-time, que ce soit individuel ou collectif, pour faire chuter ces Bucks. On surveillera ça de très près, car mine de rien le squad de Brook Lopez ira ensuite à Denver pour une fin de roadtrip toujours très difficile à négocier avec l’altitude.

Collectivement et dans sa profondeur de banc, les Clippers peuvent jouer les Bucks et rendre cette partie intéressante. Est-ce que Pat Beverley et ses associés pourront freiner une équipe de Milwaukee impressionnante sur ce début de saison ? Rendez-vous à 21h30 , avec le popcorn, évidemment.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top