Spurs

Preview Spurs – Rockets : sortez vos meilleures viandes, le big barbecue sera à San Antonio cette nuit

James Harden MVP Ranking

Quand y’a plus de sauce.

Source image : YouTube

Les années passent, les joueurs bougent, les maillots changent, mais une tradition ne se modifie pas comme ça : Spurs et Rockets en duel à San Antonio, fans de grosses viandes ou pas, ça se déguste sans modération.

C’est chez Gregg Popovich et compagnie que le match aura lieu cette nuit, une affiche qui apporte forcément son lot d’interrogations multiples variées. Et cela tombe bien, on va s’y pencher tout de suite. D’abord, l’état des lieux. Spurs ? Deux défaites de suite, et bien dégueulasses qui plus est puisque la Floride s’est baladée sur les noirs et blancs. Rien face au Magic, pas mieux face au Heat, on attend clairement mieux de la part d’une équipe qui avait démarré assez joliment sa saison avant de relâcher ses efforts défensifs et collectifs. Rockets ? Un beau redressement en déplacement ces derniers jours, notamment lors d’une très sérieuse victoire de Houston à Indiana, mais le revers à Oklahoma City était assez crade sachant que Westbrook était absent. On n’en veut pas à Chris Paul et sa clique, mais il faudra se reprendre en allant gagner dans une arène peu facile à dompter. En effet, les Spurs ont gagné 4 de leurs 6 matchs au AT&T Center cette saison, et autant dire que les adversaires de la Conférence Ouest ont pris leur tarif : Wolves, Lakers, Pelicans, Mavs, un parfait 4/4 à domicile et que LaMarcus Aldridge voudra ponctuer personnellement avec un 5/5 des familles ce samedi. On en profite pour en caler une à l’intérieur texan, lui qui a tendance à apprécier les Rockets pour leur faire la misère, et qui a offert un match affreux face à un Hassan Whiteside possédé cette semaine. LMA devra assurer des deux côtés du terrain, s’il veut récupérer un poil de respect dans les couloirs de Floride comme du reste de la Ligue.

L’avantage est pour qui ? Difficile à dire. Sur le papier, ce sont bien les visiteurs qui seront attendus au taquet, eux qui ont proposé de beaux succès récents et semblent posséder un effectif enfin au complet. Sachant que Carmelo Anthony a réalisé un comeback fabuleux à OKC en payant un hommage émouvant à Andre Roberson (1/11 au tir), on attendra nettement mieux du vétéran et de ses coéquipiers qui ne pourront se permettre de jouer moyennement à San Antonio. Il est donc aisé de comprendre ceux qui voudront se ranger dans le clan des Rockets ce samedi, car niveau effectif, la balance penche vers Houston. Mais parier contre les Spurs et un Popovich furax n’est pas forcément la meilleure des idées. En se viandant contre Orlando puis à Miami, le coach mythique de San Antonio sera ravi de retrouver son meilleur ennemi sur le banc d’en face. Disons que Mike D’Antoni, depuis des lustres, c’est un peu un joujou pour Pop qui a fait vivre parmi les pires cauchemars de MDA en carrière. La bataille se jouera notamment là-dessus, et on sait que les Spurs suivront à la lettre ce que leur chef d’orchestre indiquera. Il ne sera pas étonnant de voir un plan de jeu défensivement agressif s’opérer devant le public de San Antonio, lorsqu’on voit le mode open-bar qui a été activé par la ligne arrière texane ces derniers temps. Si Orlando et Indiana en ont mis 116 au AT&T Center, combien pourrait en planter des Rockets un peu adroits et en rythme…? Bien évidemment, gare aux All-Stars, DeRozan et Aldridge doivent assurer pour éviter un troisième revers de suite qui pousserait Pop à sortir le fouet…

Attendues dans le haut du panier à l’Ouest cette année, ces deux équipes vont avoir pour mission de se reprendre cette nuit, en remportant une intense battle made in Texas : Spurs ou Rockets, qui l’emportera ?

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top