Sixers

Les Sixers se défoulent face à des Bulls trop faibles : 127-108, et un Markelle Fultz officiellement chouchou du public de Philly

markelle fultz

Y’a de la hyyyyyype !

Source image : NBA League Pass

Après une opening night ratée chez les Celtics de Boston, les Sixers accueillaient hier soir les Chicago Bulls dans leur antre du Wells Fargo Center. Les coéquipiers de Zach Lavine lançaient leur saison et n’étaient pas venus en Pennsylvanie pour faire de la figuration. Pas lors de la première mi-temps tout du moins. 

Après un match inaugural contre Boston franchement décevant, on s’attendait à ce que les Sixers prennent ce premier match à domicile très au sérieux et on ne donnait pas cher de la peau des jeunes Bulls, trop légers dans la raquette pour contenir Joel Embiid. Dans une arène chauffée à blanc devant des invités de marque, les deux équipes se livrent une opposition qui n’est rien d’autre qu’un régal pour les yeux. L’engagement et l’adresse sont au rendez-vous, les stars répondent présent, notamment un Jojo qui était sorti très frustré de la défaite contre les Celtics. Le pivot est d’une propreté impeccable et d’une terrible efficacité des deux côtés du terrain, offrant un baptême du feu mémorable au « petit » Wendell Carter Junior. Le collectif des Sixers est incroyablement précis au tir (heureusement que Robert Covington était sur le parquet pour contrebalancer) mais dans le sillage de Bobby Portis et Zach Lavine, les Taureaux tiennent la dragée haute à leurs hôtes et accusent un retard de sept petits points à la mi-temps. Mais le retour des citrons sera fatal pour les hommes de Fred Hoiberg. Philadelphie décide d’appuyer sur l’accélérateur et cale un run de 17-0 dans les dents de leurs adversaires qui en perdent leur basket, passant de 61% de réussite en première mi-temps, à seulement 24% à ce moment. Joel Embiid offre un récital en scorant 30 points, prenant 12 rebonds et distribuant 4 contres, Ben Simmons s’offre son premier triple-double de la saison (13/11/11) et voilà que les Bulls accusent un retard de 27 points, processed. Chicago ne reviendra pas et les fans de Philly font la fête pour célébrer toute cette hype.

Le Wells Fargo Center est décidément l’une des meilleures arènes de la Ligue. Premièrement, parce que la Fortnite cam y a été inventée et ça nous a permis de revoir nos classiques de danse du jeu vidéo. Deuxièmement, parce que le public de la Liberty Bell s’avère être un soutien remarquable pour sa jeune pépite, Markelle Fultz. Le premier de Draft l’an passé est attendu au tournant par le monde de la NBA et on se doute que la pression doit peser sur ses petites épaules, d’autant plus après son match affreux contre les Celtics. Mais le petit le sait, il va falloir du temps pour retrouver confiance en son basket, son retour au haut niveau passe par un jeu défensif et agressif, dans l’ombre des deux pépères. Finalement, le jeune meneur a fini avec une ligne de stats donc il n’a pas à rougir : 12 points, 4 rebonds, 5 passes et 2 interceptions, le tout à 33,3% au tir. Pas encore totalement à l’aise avec son shoot, Markelle a pu réaliser à quel point le public était derrière lui lorsque la salle s’est enflammée en voyant son jeune poulain rentrer son premier tir. A chaque action, le sophomore avait les fans derrière lui, des fans qui ont adopté la meilleure attitude pour lui permettre de reprendre confiance, ce qui l’a probablement aidé à inscrire son premier panier du parking. Il faut bien une première fois hein. Défaite inaugurale face à Boston oubliée, la saison des Sixers a officiellement été lancée ce soir. Trust the Process.

Dans un match appliqué et sérieux, les Philadelphia Sixers ont parfaitement géré devant leur public pour enregistrer la première victoire de la saison 2018-19. Le collectif joue bien ensemble, Joel Embiid et Ben Simmons seront deux sacrés clients tout au long de la saison et on salive déjà à l’idée de retrouver un Markelle Fultz à 100%. Avec une arène en furie tous les soirs, la hype n’est pas prête de prendre fin à Philly.

 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top