Raptors

Kawhi Leonard a fait ses débuts avec les Raptors : 12 points en 19 minutes, le monstre a l’air en forme

Kawhi Leonard
Source image : NBA League Pass

Si de nombreux fans attendaient avec impatience les débuts de Luka Doncic à Dallas cette nuit, d’autres têtes étaient tournées vers Vancouver : Kawhi Leonard a lancé sa carrière avec les Raptors, une première pige plutôt réussie.

Après avoir vécu toute la saison passée dans le flou et en ayant vu la fin de la relation entre le joueur et son ancienne franchise, il était difficile de se hyper pour le retour de Kawhi Leonard ce weekend. Non pas que ce soit une question subjective, compte tenu de son départ de San Antonio, mais c’est le ressenti qui semblait être partagé sur les réseaux sociaux, au moment de voir Blazers et Raptors se rejoindre en terre canadienne. Et pourtant, et pourtant… Et pourtant, quel bonheur de pouvoir retrouver un tel joueur sur le terrain, de pouvoir le regarder anéantir des séquences adverses par sa simple lecture défensive, ou par ses mimines de la taille d’un micro-ondes. Accueilli chaleureusement par le public de Vancouver, Kawhi était tout beau sous son nouveau maillot rouge, le visage toujours aussi random, sans la moindre expression, prêt à bouffer du Blazer à la petite cuillère. Et ce qu’on voulait voir le plus ce samedi, c’était l’état physique et psychologique du bonhomme. Les stats ? On peut les balancer tout de suite, elles qui sont d’une très faible importance quand on regarde le chemin parcouru par l’ailier. Quelques 12 points en 19 minutes, à 3/8 au tir, 0/4 de loin et 6/11 aux lancers, next. Là n’était pas le plus attirant dans la soirée de Leonard.

C’était dans ce combo physique-psychologique, qu’on surveillait comme le lait sur le feu. Et autant dire les choses d’entrée, athlétiquement parlant, Kawhi a l’air d’avoir retrouvé tous ses moyens. Encore rouillé par le manque de compétition, le All-Star était certes sous-contrôle dans ses déplacements et limitait les cascades, mais comment ne pas le comprendre après quasiment un an et demi sans le moindre rythme ? Hormis les 9 semi-matchs joués avec les Spurs la saison dernière, Leonard n’avait pas été observé à fond depuis les Playoffs… 2017. Il était donc crucial de pouvoir retrouver un Kawhi au top de ses capacités, ce qu’il a montré via quelques flash bien spectaculaires. Un peu de jeu au poste, des belles rotations en défense, un dunk après un coup de sifflet, des lancers provoqués, des contacts acceptés : il y avait peut-être là un début de version proche de celle qu’on espère retrouver un jour. Celle qui a éclaboussé la NBA il y a deux ans et dont les fans de Toronto rêvent depuis deux longs mois. Pour le reste, on connaît déjà la bête depuis longtemps. Visage fermé, pas trop d’interaction avec tout le monde, mais rien de bien anormal vu ce à quoi Leonard nous a habitué depuis tant d’années. Concentré sur le taf du soir, voilà ce qu’on voulait et ce que l’ailier a proposé sous son nouveau maillot. Donnons-lui un mois, six semaines max, et tout rentrera dans l’ordre, avec un Kawhi à nouveau dominant et intense des deux côtés du terrain.

Cela faisait très longtemps qu’on n’avait pas vu Kawhi Leonard jouer au basket, et ces quelques minutes face aux Blazers ont donné un petit sourire : l’ailier a l’air d’être sur la bonne voie, en espérant qu’il monte en température rapidement.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top