Cavaliers

Officiel : Channing Frye rempile avec les Cavs, who needs LeBron, keep shining with Channing

Channing Frye

Keep shining peut-être, keep smiling beaucoup moins.

Source image : YouTube

C’est la grosse info de la nuit, celle qui ne réjouit absolument pas les fans des Cavs. Dire que la nouvelle les déprime serait exagéré, mais arguons seulement que beaucoup d’entre-eux doivent tout simplement s’en foutre. On garde donc un minimum de continuité dans le roster des finalistes 2017 et 2018, en attendant – peut-être – un grand coup de balai dans les prochains jours. Ça fera deux en un mois, bruh.

L’incertitude est totale dans l’Ohio. Le départ de LeBron James pour Hollywood a plongé Cleveland dans le noir et si la région n’avait déjà rien d’attractif, elle est devenue depuis l’un des lieux les plus austères de la Ligue. Reconstruire autour du phénomène Collin Sexton ok, repartir sur des bases saines en donnant du temps de jeu aux jeunes Cedi Osman et Ante Zizic pourquoi pas, mais on n’a pour l’instant guère plus de nouvelles en provenance de l’ancien royaume de Bron. Se débarrasser de Kyle Korver, de Gérard (sacrilège by the way) et gérer le cas Kevin Love semblent être les prochains chantiers de Dan Gilbert, qui a du coup verrouillé hier l’un des ses « historiques ». Channing Frye, 35 ans et trois saisons dans l’Ohio au compteur, rejoint donc l’effectif 2018-19 après quelques semaines passées dans le tiroir des free agents dont pas grand monde ne veut :

Free-agent forward Channing Frye has agreed to a one-year, $2.4 million deal to return to the Cleveland Cavaliers, league sources told Yahoo Sports.

Un an et 2,4 millions, suffisant pour un mec capable de faire la différence du parking mais qui est devenu avec le temps une menace uniquement derrière l’arc et qui a également oublié le mot défense sur une aire d’autoroute il y a quelques années, quelque part entre New York, Phoenix, Portland et Orlando. Channing ne brillera probablement pas plus que ça mais aura un rôle déterminant auprès des jeunes joueurs du roster de Tyronn Lue. Faire souffler les gamins, leur tirer les oreilles de temps en temps et si possible rentrer quelques tirs, voilà à quoi ressemblera donc la mission du n°8 de la Draft 2005.

Pas sûr qu’une telle acquisition ne fasse sourire les quelques fans des Cavs n’yant pas encore emmené leur fanitude à L.A., mais au moins la preuve qu’un 2018 des gens acceptent de signer pour jouer au basket à Cleveland. On nous fait signe dans l’oreillette que Channing Frye n’avait pas bien le choix, mais ça on évitera gentiment de le dire

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top