Celtics

Jaylen Brown, level supérieur : 29 points et confiance maximale pour son entrée en Summer League

Pour son premier match dans cette Summer League 2017, Jaylen Brown n’était pas le joueur le plus attendu… mais c’était pourtant le meilleur sur le parquet : un level-up qui doit faire plaisir aux fans de Boston.

Tous les yeux étaient rivés sur les deux rookies, draftés sur le podium de la dernière Draft. Markelle Fultz d’un côté, Jayson Tatum de l’autre, deux phénomènes dont on parlera aussi en détail mais qui n’avaient évidemment pas le sac à dos de Jaylen, lui qui venait de passer une longue et belle première saison en NBA. Comme mentionné dans le cas Dejounte Murray hier, Brown devait s’imposer face aux plus jeunes, en montrant qu’il était clairement au-dessus des autres. Une combinaison qu’on attend souvent chez les joueurs de deuxième année, eux qui ont vécu une saison rookie et n’ont donc plus les fourmis dans le ventre au moment de se joindre à l’entre-deux. Une confiance plus grande, des initiatives plus franches, l’ailier des Celtics n’a pas traîné longtemps et s’est tout de suite mis en avant avec ce package qui fera de lui un chouchou du TD Garden pour longtemps.

Alors, forcément, on doit passer le message habituel en plein mois de juillet. Se baser sur la Summer League pour dégager quelconque avenir qu’il soit, c’est un peu stupide. Les stats, l’opposition, le cadre, le jeu, tout est tellement différent de ce qui se passe en régulière et en Playoffs qu’on ne peut véritablement se fier à quoi que ce soit. Par contre, dans l’attitude, des éléments peuvent être récupérés. Un joueur plus confiant, plus serein, pour qui le jeu ralentit, ça c’est bonheur. Et dans le cas de Brown, ces cases étaient bien cochées hier soir, avec la ferme intention de montrer qu’il était meilleur, le meilleur. Pénétrations incisives, mais aussi post-up bien gérés, cut inarrêtables et défense agressive, du Jaylen comme on voulait voir et qui devait faire certainement sourire le duo Stevens-Ainge, présent dans les gradins. Une première grosse performance à confirmer tout au long du mois, car la prochaine étape sera bien celle de la régularité pour Brown : les coups de chaud du lundi effacés par le mode fantôme du mercredi, les vraies stars ne connaissent pas cela.

Et 29 points, et 13 rebonds, et bien plus que du chiffre comme mentionné à l’instant. Jaylen Brown a envie de montrer qu’il est prêt à dominer sur son poste, cela passe par la Summer League pour commencer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top