News NBA

Lock-out : après des semaines d’optimisme, joueurs et proprios sont désormais dans une impasse…

……………

Source image : 101magazine.net

Fuck. Alors que les espoirs étaient tournés vers la signature d’un nouveau CBA avant le 15 décembre, les dernières nouvelles délivrées ne sont pas les plus prometteuses et la date limite approche à grands pas…

C’est Ramona Shelburne, journaliste respectée chez ESPN, qui a envoyé une petite bombe sur son compte Twitter dans la soirée, puisque cette dernière a pu discuter avec un certain Carmelo Anthony, qui en plus d’être ailier au quotidien chez les Knicks a aussi l’étiquette de vice-président de la NBPA (l’asso des joueurs). Le vétéran a ainsi montré un visage moins souriant et plus grimaçant lorsque la deadline du 15 décembre a été mentionnée, puisqu’apparemment les deux camps seraient finalement loin de se retrouver sur les principes du deal. D’un côté, les joueurs qui sont donc représentés par la NBPA et ont la possibilité de rompre le CBA signé en 2011 avant le 15/12 si un accord n’est pas trouvé. De l’autre, les proprios qui doivent donc négocier avec le groupe d’en face et ont notamment Adam Silver à la tête de la Ligue. Ces derniers mois, l’optimisme régnait puisque d’un côté comme de l’autre le discours était plus ou moins le même : on avance et on pourrait même signer un nouveau deal avant la deadline précédant Noël. Ce qui non seulement pouvait permettre à tout le monde de reprendre le vrai business en observant l’avenir avec sérénité, mais empêchait également un potentiel lock-out à partir du 30 juin. Car cette fameuse rupture de jeudi prochain peut mettre un terme au CBA actuel et imposer un compte-à-rebours stressant d’environ 6 mois, ce qui fait grincer Melo des dents.

« Je suis sceptique, concernant la possibilité de trouver un accord. Est-ce que pense qu’on peut y arriver avant le 15 ? Oui, je pense que c’est possible, mais je crois que nos conversations ont vraiment ralenti. […] On était très proches d’y arriver. Nous étions censés avoir un accord depuis des semaines, et de voir cela se produire à la dernière minute est un peu dur. . »

Sans vouloir rentrer dans les détails contractuels ni les spécificités sur lesquelles un désaccord se situe actuellement, Anthony a tout de même donné un indicateur qui va plonger les proprios, les joueurs, le personnel ainsi que les fans dans une période assez anxiogène. En effet, plusieurs scénarios s’offrent à nous et à eux, lors des prochaines semaines. En premier et dans le meilleur des cas, un miracle (pour reprendre les termes de Melo) a lieu avant jeudi et un deal est bien signé entre la NBA et la NBPA, pour un nouveau CBA d’une dizaine d’années. Youpi. En second et là on croise également les doigts, les deux camps s’entendent suffisamment pour repousser simplement la deadline du 15 décembre, ce qui permettrait d’avancer le dossier sans avoir à transpirer chaque fois que le mot juin est prononcé. En troisième et là ça commence à craindre, l’écart est trop important et les joueurs décident en effet de rompre le CBA actuel avant jeudi, ne laissant que six mois aux deux groupes pour trouver un terrain d’entente… ce qui s’avérera finalement suffisant pour y parvenir. Enfin en quatrième et là on met sa ceinture de sécurité, les joueurs rompent le CBA cette semaine, le compte-à-rebours est lancé jusqu’au 30 juin 2017 mais aucun accord n’est conclu entre les deux camps. Ce qui, vous l’aurez compris, nous mènerait vers un lock-out qu’on a déjà connu il y a cinq ans et qui avait imposé une vraie galère générale.

Il reste de l’espoir pour qu’un deal soit signé avant ce jeudi, les différents journalistes ayant rapporté dans la nuit que l’optimisme étant encore partagé par les deux camps, mais l’update réalisée ce soir n’est pas la plus réjouissante qu’il soit. Repousser la deadline de quelques semaines puis trouver un accord avant le 30 juin ? Il faudra croiser les doigts pour que cela se produise, sous peine de réutiliser à volonté le terme le plus flippant dans le vocabulaire des fans : le lock-out.

Source : Ramona Shelburne – ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top