Cavaliers

Joe Harris envoyé au Magic contre des cacahuètes pour diminuer la luxury tax des Cavaliers

Blessé au pied, Joe Harris pourra profiter de sa période d’indisponibilité pour aller voir Mickey à Disneyland. En effet, les Cavaliers l’ont envoyé au Magic d’Orlando en compagnie d’un Mars pour récupérer un Twix en échange. Un deal gagnant-gagnant.

Sa saison semblait déjà finie. Opéré du pied droit pour retirer un os, Joe Harris avait pourri les ambitions des Cavs. Pas celles liées au résultat sur les parquets, mais dans leur volonté d’échanger leur arrière contre un second tour de Draft, histoire de se débarrasser d’un salaire inutile de leur effectif. Il faut dire que le bilan du sophomore cette saison est famélique, avec 5 apparitions pour un total de 15 minutes, afin d’apporter 3 points et 3 rebonds. Pas le genre de gars indispensable. À tel point que Cleveland n’a pas demandé de grosse contrepartie au moment de lui indiquer la sortie. Il est ainsi accompagné par un futur second tour de Draft protégé (celui de 2017 des Kings) contre un pick – toujours du second tour – mais encore plus lointain dans le temps (celui des Blazers de 2020). Tout content de voir Joe Harris partir, David Griffin a même glissé une enveloppe avec des étrennes pour Orlando, histoire de finaliser le deal.

Il faut dire qu’avec le départ du joueur, les Cavaliers vont économiser environ 3,8 millions de dollars. Non, ce n’est pas le salaire d’Harris, il ne faut pas déconner non plus, mais avec leur situation vis à vis de la luxury tax, les 845 059 dollars de contrat de l’arrière pesaient finalement aussi lourd dans la balance. Une partie de l’argent ainsi mis de côté est donc maintenant dans les caisses du Magic via une trade exception, environ le montant du salaire de Joe Harris. Heureux du cadeau, Orlando se contente du Mars et de l’argent récupérés et place directement Joe Harris sur la liste des waivers. On ne sait jamais, si quelqu’un veut d’une chèvre avec un sabot dans le plâtre… Autant dire qu’avant même d’avoir eu le temps de faire toutes les attractions de Disney, Joe sera sans contrat.

Reste à savoir si les Cavaliers vont réinvestir le léger montant économisé pour signer un autre joueur maintenant ou après les futur buy out suivant la trade deadline puisqu’ils disposent désormais d’une place dans leur roster. Allo, Ray Allen ? C’est LeBron. Toujours à la retraite ?

Source : NBC Sports

Source image : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top