Bulls

Joakim Noah pas fan de Fred Hoiberg : c’est sûr, ça défend moins qu’avec Thibs

Joakim Noah

Joakim Noah n’est pas satisfait de son temps de jeu. S’il reste professionnel et motivé, il ne partira pas en vacances avec Fred Hoiberg. Il pourra venir en équipe de France à la place ?

De retour de blessure depuis deux rencontres, Joakim Noah a repris sa place sur le banc des Bulls, comme depuis le début de la saison. Une situation qui ne lui plait guère et qui pourrait tendre sa relation avec Fred Hoiberg, même si le pivot restera pro jusqu’au bout, privilégiant l’équipe à son intérêt personnel.

Mais il ne faut pas croire que cela ne le dérange pas de ne pas retrouver sa place dans le cinq majeur alors qu’il s’imaginait toujours dans la peau d’un titulaire jusqu’à la fin de la pré-saison. C’est à ce moment-là que le coach des Bulls a voulu modifier la rotation à l’intérieur, privilégiant le duo espagnol formé par Pau Gasol et Nikola Mirotic pour assurer les débuts de matchs dans la raquette. Sans grande surprise, cette solution passoire en défense et peu régulière en attaque, en grande partie à cause du sophomore, n’est plus d’actualité. Si Pau est toujours indiscutable, le barbu a glissé sur l’aile, laissant Taj Gibson prendre le poste 4. Au milieu de tout ça, Joakim Noah a dû se contenter d’une titularisation à New York, alors que le bourreau de Villeneuve D’Ascq était laissé au repos. 21 points et 10 rebonds plus tard, sa place sur le banc était de nouveau toute chaude pour l’accueillir.

Une situation qui lui déplait forcément, lui qui a été un élément majeur des Bulls lors de la période « Thibs » dans l’Illinois, alors qu’il est toujours considéré comme l’âme de l’équipe. Mais cela n’y change rien, et l’émergence de Bobby Portis ainsi que les bons résultats de ses coéquipiers (7-2) lors de sa blessure ne jouent pas en sa faveur. Alors que Fred Hoiberg avait déclaré que « Jooks » lui avait lui-même proposé de débuter les rencontres sur le banc, cette hypothèse a clairement pris du plomb dans l’aile et le mécontentement grandissant du Français – même s’il se garde de le crier haut et fort – ne va pas aider à la prise de pouvoir de l’ancien d’Iowa State. En effet, on l’a ainsi vu il y a un mois être critiqué publiquement par Jimmy Butler, preuve qu’il n’avait pas encore la main sur son groupe. Aujourd’hui, il semble se mettre à dos un autre élément majeur du vestiaire. C’est en tout cas ce que rapporte Joey Cowley du Chicago Sun-Time.

Une source a déclaré mardi matin que Noah restait mécontent de son statut actuel au sein de l’organisation et qu’il « n’avait toujours pas digéré d’avoir perdu sa place de titulaire » en fin de camp d’entrainement. La source a poursuivi disant que Noah « n’a été en aucun cas une distraction, mais il est loin d’être le plus grand fan de Fred Hoiberg. »

Il faut dire qu’après avoir été un pilier des systèmes de Tom Thibodeau, Joakim Noah voit son statut perdre de l’ampleur dans l’équipe. Pourtant, il apporte toujours autant d’envie et d’énergie quand il rentre sur le parquet, comme en témoignent ses 8,8 rebonds – dont 3 offensifs – par rencontre, en moins de 22 minutes. Ramené sur 36 minutes, un tel chiffre le place au même niveau que DeAndre Jordan, avec 14,4 prises (contre 14,6 pour le pivot des Clippers). Et quand on voit que la majorité des joueurs des Bulls ne savent pas ce que signifie « box out » lorsqu’il s’agit de récupérer la balle sur un tir adverse manqué – en particulier Pau Gasol et Nikola Mirotic, on peut comprendre que Noah soit agacé de ne pas jouer plus, surtout lorsqu’il s’agit de boucler le match. Malheureusement, son adresse est à l’inverse catastrophique. En manque de confiance, il n’apporte aucun point offensivement, même si sa qualité de passe et celle de ses écrans lui évitent d’être totalement inutile de ce côté du parquet.

Habituellement, on dit que la victoire soulage ce genre de problème. Mais Chicago n’arrive pas à maintenir une véritable dynamique positive et dans ce cas les soucis des uns et des autres ressortent plus facilement. Après Jimmy Butler donc, c’est au tour de Joakim Noah d’être nostalgique de « Thibs ». Attention à ce que les résultats n’entrainent pas une augmentation du mécontentement dans le vestiaire. Il ne faudrait pas que le groupe prenne le dessus sur Fred Hoiberg en soutenant un cadre historique et/ou le franchise player. La chance du coach dans cette difficulté reste que les deux joueurs concernés ont continué à tout donner sur le parquet, jouant dur et laissant de côté leurs sentiments.

La situation n’en demeure pas moins complexe à gérer. Dans la dernière année de son contrat, cadre de l’effectif depuis des saisons, Joakim Noah doit aujourd’hui faire avec des rumeurs de transfert à son sujet et un rôle réduit. Le départ semble aujourd’hui la meilleure solution, à moins d’un séisme dans la rotation des Bulls.

Source : NBC Sports

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top