Magic

Channing Frye serait dispo sur le marché : qui veut l’ex de Mia pour bombarder à distance ?

Channing Frye

Channing Frye est doucement évoqué dans les rumeurs de transferts, mais on ne va pas forcément se prosterner devant les propos tenus par Zach Lowe…

Le début de saison n’a pas encore commencé que des rumeurs de transferts émanent déjà d’Orlando. Propriétaire d’un contrat bien sucré mais de statistiques plutôt salées, le vétéran pourra-t-il tenir toute la saison en Floride ?

NDLR : nous souhaitions placer une vanne sur Mia et Channing Frye depuis fort longtemps, l’équipe de TrashTalk s’excuse pour cet acte de barbarie humoristique. Cordialement.

Des rumeurs, des rumeurs, encore et toujours des rumeurs. Si le retour des joueurs sur le parquet hier soir nous a filé un grand sourire en ce début de mois, celui des chuchotements dans les couloirs de la NBA n’a pas provoqué le même sentiment. Aujourd’hui, c’est chez le Magic qu’on se déplace pour analyser le cas de Channing Frye, débarqué l’an dernier dans la franchise et déjà sujet à des discussions concernant son avenir dans la région. L’intérieur natif de White Plains avait signé pour un joli pactole il y a quelques mois, 32 millions sur 4 ans avec deux missions principales sur son tableau de bord : rentrer ses tirs du parking et encadrer les gosses pour leur montrer l’exemple. Et si certains pointeront du doigt son pourcentage à distance qui reste toujours aussi appréciable (39.3% en 2015), d’autres préféreront regarder les résultats collectifs du Magic, l’impact du joueur sur son cinq et surtout sa moyenne de points qui fût la plus faible de toute sa carrière si on la rapporte sur une moyenne de 36 minutes (10.6 points). Du coup, il n’aura pas fallu plus de temps pour que Zach Lowe de Grantland sorte ses couteaux et fasse tomber la pluie, lui qui s’expliquait sur le dossier Tristan Thompson cette semaine…

Le cas de Brendan Haywood a laissé une trade exception de 10.5 millions de dollars, et les Cavs peuvent tout à fait transférer un futur choix de Draft qui tomberait sur la cuvée de 2018. C’est suffisant pour entamer des discussions autour de joueurs comme Ed Davis, qui sera disponible seulement à partir du 15 décembre, ou bien même Markieff Morrris si son dossier resurgit. Mais plusieurs sources au sein de la Ligue répètent que Channing Frye est actuellement disponible contre peu en échange, bien que le management du Magic refuse de l’admettre.

Doit-on y lire que Frye pourrait servir de stretch-5 pour LeBron à Cleveland ? Il est évident que ces rumeurs sont à prendre avec des pincettes, mais on a vu cet été qu’un certain Aaron Gordon avait offert de vrais bons progrès et qu’il pourrait vite faire sa place dans la raquette du Magic si ce n’est à l’aile, et la franchise a également recruté Jason Smith cet été pour apporter un peu de défense dans l’armée open-bar d’Orlando. Dans la preview de la saison publiée récemment, c’est Andrew Nicholson qui était mentionné comme potentiel voyageur pour l’aéroport le plus proche, mais son profil est plus ou moins similaire à celui de Frye : deux intérieurs capables de tirer, en manque de confiance, qui prennent de la place et pourraient empêcher l’évolution de certains coéquipiers. Le jeune canadien a encore une marge de progrès, le vétéran a cependant 23 millions de dollars restants à empocher  et on a peu de mal à imaginer Scott Skiles vouloir faire le ménage dans son nouveau bureau. Ainsi, les Cavs pourraient-ils mettre la main sur lui pour régler par la même occasion le dossier Thompson ?

Dossier à suivre de près, car son salaire comme la concurrence à son poste pourraient l’envoyer avec ses valises dans une autre franchise. Quoi qu’il en soit, le profil de Frye est intéressant dans le NBA actuelle : en sortie de banc et pour espacer le terrain avec expérience, n’importe quelle équipe du printemps sera dessus.

Source : Grantland

Source image : TeleStar

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top