Grizzlies

Dans la peau de Frankenstein : les détails du cauchemar de Mike Conley pendant sa blessure

Avez-vous déjà essayé d’aller au boulot avec un masque de protection et de multiples fractures au visage datant d’à peine deux semaines ? C’est le défi que relève tous les jours Mike Conley depuis le Game 2 de la série face aux Warriors. Le pire, c’est qu’on aurait presque oublié le cauchemar par lequel il a dû passer tellement il semble bien dans ses sneakers.

Victime d’un coup apparemment involontaire de C.J. McCollum lors de la troisième victoire des Grizzlies face à Portland, Mike Conley est revenu de l’enfer pour participer aux demi-finales de Conférence contre Golden State. Le meneur de 27 piges a évoqué toutes ses mésaventures à Rob Mahoney de Sports Illustrated lors d’un entretien qui en dit long sur son abnégation.

« Pour être honnête, la douleur était atroce. Mais c’était intéressant parce que ma douleur ne se trouvait pas tellement vers mon œil mais c’était plutôt ma bouche, ma mâchoire et mes dents. Je ne sentais plus aucune de mes dents ni le fond de ma mâchoire. Je pouvais à peine ouvrir ma bouche pour parler, ça me faisait trop mal. Je ne pensais qu’à ça. »

Avant de pouvoir rentrer à Memphis pour se faire opérer, Conley a d’abord dû passer une nuit d’horreur dans la « Rose City ». Uniquement capable d’avaler de petites doses de compote, le natif de Fayetteville en Arkansas n’était pas au bout de ses peines.

« J’ai vomi toute la nuit. Et à chaque fois que je vomissais – parce qu’il est impossible de me contrôler – je devais ouvrir ma bouche. Ça me tuait à chaque fois parce que je ne pouvais pas vraiment ouvrir la bouche. Et tout d’un coup, mon nez commençait à saigner et je me disais ‘Je crois que je vais mourir’. C’était dingue ! »

Le lendemain, les gonflements s’estompent un peu mais Conley ne peut plus ouvrir son œil. Il devra attendre encore 24 heures avant de pouvoir se faire opérer dans le Tennessee mais son retour sur les parquets n’était encore pas d’actualité.

« Avec l’anesthésie et tout le reste, je suis tombé malade. Je passais ma journée entre le lit et les toilettes pour vomir. Je ne mangeais toujours pas, je restais assis les yeux fermés dans le noir. Je n’avais ni lumière, ni bruit parce que tout ça me faisait mal à la tête. Je restais immobile pendant 12 heures dans mon lit. »

Impatient de retrouver ses coéquipiers, il effectuera un retour remarqué à l’Oracle Arena, seulement dix jours après avoir marqué le parquet du Moda Center avec son hémoglobine. Partiellement protégé par son masque, il portera Memphis de manière héroïque vers un énorme succès en Californie en finissant meilleur marqueur de la partie avec 22 points à 8/12 au tir lors du Game 2.

Mike Conley a totalement changé la physionomie de cette série face aux Warriors et Memphis a même enchaîné deux victoires à son retour. Auteur de 14 points et 5 assists de moyenne dans cette série, il sera encore décisif pour offrir aux Grizzlies le droit d’affronter Golden State dans un Game 7 couperet ce dimanche. Avec une telle envie, tout est possible…

Source : Sports Illustrated

Source image : http://theweeklychallenger.com/

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top