Hawks

Sans rancune, Steve Kerr : Mike Budenholzer reçoit le titre de ‘Meilleur Coach de l’Année’ !

Lou Williams nommé ‘Sixième Homme de l’Année’ hier, c’est au tour de Mike Budenholzer de monter sur l’estrade pour y recevoir son prix. En effet, à la suite d’une saison régulière plus que réussie à la tête des Atlanta Hawks, l’ancien disciple de Gregg Popovich de 45 ans fait plus que de voler de ses propres ailes et décroche son premier trophée de ‘Coach Of the Year’ !

Les votes furent serrés jusqu’aux derniers bulletins mais c’est finalement celui que l’on surnomme communément « Coach Bud » qui termine tout en haut des suffrages. Parvenu à hisser la franchise de Georgie au sommet de la Conférence Est cette année avec pas moins de 60 victoires pour 22 défaites (un record absolu pour les Faucons), Budenholzer obtient au total 67 voix qui le voulaient en première place et devance de ce fait son rival rookie de l’Ouest, à savoir Steve Kerr. L’entraîneur des Golden State Warriors n’en reçoit que 56 pendant que Jason Kidd des Bucks se joint au podium de cette récompense honorifique à la troisième place. Aux autres positions, Brad Stevens de Boston, Coach Pop de San Antonio, Kevin McHale des Rockets, Quin Snyder du Jazz, David Blatt de Cleveland et Doc Rivers des Clipps ferment la marche.

Voilà un trophée que l’ex-assistant des Spurs a tout sauf volé, n’en déplaise à Kerr qui a fait des miracles également du côté de la Baie d’Oakland. Or, les votants ont donc préféré privilégier l’évolution croissante et la construction d’une alchimie compétitive que le tacticien des Hawks a réussies à forger en deux ans aux commandes de la franchise, championne incontestable de la Division Sud-Est cette année. De plus, Mike Budenholzer a aussi joué les General Manager en l’absence prolongée de Danny Ferry, ce dernier mis au vert après la publication au grand jour de propos tendancieux à l’encontre de certains joueurs l’été dernier…

En somme, ce titre à présent en poche, Coach Bud et les Eperviers peuvent aborder encore plus sereinement leur route dans ces Playoffs 2015 qui, cela ne fait plus l’ombre d’un doute, cultivent de bien plus grandes ambitions encore que la saison passée où ils s’étaient inclinés dès le premier tour en poussant, toutefois, les Indiana Pacers jusqu’au 7ème match. Menant dès lors la série qui les oppose aux Brooklyn Nets (1-0), cette récompense pour le maître à penser de l’écurie s’apparente à un encouragement de taille pour la suite des événements. Bravo, l’ami Bud !

Source texte : RealGM

Source image : The Score

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top