Hawks

Saison terminée pour Thabo Sefolosha : le Suisse aura bien kiffé sa soirée à New York

L’arrière des Hawks Thabo Sefolosha faisait partie de l’embrouille qui aurait bien pu être fatale à Chris Copeland. Il se trouvait sur place avec Pero Antic et les deux Faucons ont été arrêtés pour avoir empêché l’intervention des forces de l’ordre sur les lieux. Bien mal leur en a pris.

L’histoire aurait pu s’arrêter avec un simple rappel à l’ordre et « Terminé bonsoir » comme on dit. Sauf que le Suisse a été aperçu avec une grosse botte de protection à sa sortie du commissariat, il s’est effectivement fracturé la jambe pendant cette embrouille après son interpellation musclée sur les lieux de l’échauffourée. Résultat des courses : saison d’ores et déjà terminée pour l’ancien du Thunder et de Chalon-sur-Saône qui ne pourra pas non plus prendre part aux Playoffs. Le genre de soirée qui coûte très cher sans avoir payé sa bouteille…

« Le joueur d’Atlanta Thabo Sefolosha souffre d’une fracture de la cheville depuis l’incident avec la Police new-yorkaise. Il a même une blessure au tibia et des complications ligamentaires qui vont nécessiter une intervention chirurgicale. »

C’est évidemment une sale nouvelle pour le joueur qui récupérait tout juste d’une blessure au mollet qui l’a tenu écarté des parquets pendant 23 matches cette saison. Mais également pour les Hawks qui, en plus d’avoir une nouvelle pub négative malgré leur première place à l’Est, vont devoir se passer d’un gros défenseur extérieur au moment ou ils en auraient eu le plus besoin. Sefolosha ne pèse que 5.3 points et 4.3 rebonds par match cette saison, mais son expérience des moments chauds aurait été capitale pour ce groupe. Le Suisse va devoir se contenter de jouer les cheerleaders, il n’aurait peut-être pas dû résister à la flicaille sur place.

Privés de Thabo Sefolosha donc, mais également de Dennis Schröder et Paul Millsap pour le début de la postseason, Atlanta aura fort à faire pour aller au bout après sa saison régulière de haute volée. Cette fois, c’est sûr, Mike Budenholzer va imposer un strict couvre-feu à ses joueurs pendant les hostilités printanières.

source image : Sports Illustrated

source texte : Pro Basketball Talk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top