Suns

Les Suns expliquent à LeBron James comment gagner un match en équipe pour son retour : 107-100 Phoenix !

Bien qu’il ait assuré sa part du boulot pour son retour aux affaires, LeBron James n’est pas parvenu à driver ses amigos vers la victoire, des Cavs toujours aussi éparpillés qui ont subi la loi de Suns bien plus collectifs et organisés. Une sixième défaite de suite pour les pensionnaires de l’Ohio qui va faire grincer des dents en haut lieu…

Tout comme cet été, les hommes de David Blatt espéraient leur LeBron comme le messie. Déjà bien dans la panade, se déplacer à l’Ouest chez une écurie dynamique qui se bat pour une place en PlayOffs n’avait rien de réconfortant pour des Cavaliers craintifs de devoir encore se passer des services de leur maître à jouer. Or, « King James » fut bel et bien présent pour cette rencontre déjà déterminante, à la fois pour la santé mentale de son tacticien, acculé en ce moment par les critiques, mais aussi pour ses fans, venus en nombre l’admirer dans un US Airways Center bondé pour l’occaz. Très en vue d’entrée de jeu, James ne fait pas dans la dentelle et score 33 points au total (11/18 au shoot), le tout agrémenté par 7 rebonds et 5 passes décisives en un peu plus de 36 minutes passées sur le parquet. Jolie feuille non ? Un classique somme toute pour un LeBron trentenaire qui fut bien esseulé dans sa soif de vaincre cette nuit… Hormis le surprenant « Gérard » Smith (29 unités à 8/14 aux tirs primés), ni un Kyrie Irving proche du ‘triple-trouble’ (9 points, 8 pertes de balle et 6 offrandes) ni un Kevin Love, plus à même de chanter par cœur et bourré Surfing USA des Beach Boys que de prendre position dans la raquette des Suns (9 points à 3/11 et 9 prises au rebond), n’ont su lui prêter main forte dans les moments difficiles. Et il y en a eu !

En conséquence, laissant ces visiteurs maladroits et peu coordonnés se marcher sur les pieds, les protégés de Jeff Hornacek ont, à l’inverse, uni leurs efforts afin de résister au sursaut d’orgueil désespéré de leurs opposants, à cheval sur les deux derniers quart-temps de cette partie animée. S’appuyant pour ce faire sur l’entente d’un cinq de départ admirable cette nuit, l’alchimie tonique des Suns permet à Markieff Morris de mener la danse et de regarder LeBron James droit dans les yeux, même si ce n’est que pour un soir. Avec ses 35 points et 7 rebonds, l’ailier-fort de l’Arizona démontre que sa marge de progression est encore loin d’avoir dévoilé ses limites et qu’il s’impose, sans conteste, comme l’une des révélations de cette saison NBA. Egalement, plus soigneux avec le ballon et plus altruistes dans ce duel où l’apport du banc était facultatif, les Suns replongent les Cavaliers au plus profond de leurs doutes cycliques, des doutes marqués notamment par une grande frustration à peine camouflée, par une incompatibilité à se dire vraiment ce qui ne va pas et pourquoi la mayonnaise ne prend toujours pas au sein du groupe…

Désormais, chaque match s’apparentera à un must-win pour des Cavaliers privés de la saveur d’une victoire depuis près de deux semaines. La visite des Los Angeles Lakers de Kobe Bryant vendredi prochain saurait peut-être atténuer quelque peu leur douleur, ou du moins leur en donner l’illusion. Dans le même temps et dans un contexte relativement différent, Phoenix se farcira les Wolves d’un Mo Williams divin en ce début de semaine. Crossroads !

Source image : Sports Center

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top