Suns

Eric Bledsoe déjà en forme, les Suns encore un peu lents d’après Hornacek !

La saison passée, Eric Bledsoe a manqué un bon nombre de match (blessé au genou). Sa relative fragilité physique pose parfois question pour ce joueur dont la puissance et l’explosivité sont deux armes essentielles. Les Suns en ont pris leur parti et ont décidé de miser sur le « Mini-LeBron » en lui offrant un gros contrat sur 5 ans.

Jeff Hornacek et Ryan McDonough se sont dit très confiant en ce qui concerne l’état des genoux de leur meneur. En revanche, on se souvient que l’an dernier, Hornacek demandait tout de suite à Bledsoe s’il était fatigué quand il le voyait monter la balle en marchant ce qui n’a pas dû non plus arriver très souvent… Le coach des Suns ne veut pas que son équipe ralentisse, à aucun moment mais il savait que ses deux meneurs principaux – Eric Bledsoe et Goran Dragic – ne pouvait pas non plus tenir ce rythme effréné tout au long de chaque match. C’est très clairement la raison première qui a poussé les cactus a jeté leur dévolu sur Isaiah Thomas cet été afin de pouvoir entretenir ce tempo très élevé quelques soient les arrières sur le parquet.

Mais en plus, le staff de Phoenix a pu être très heureux de constater que Bledsoe – qui n’avait pas mis les pieds en Arizona depuis la fin juin dernière – est arrivé pour le training en excellente forme physique. La boule de muscle est déjà bien affûtée et prête à courir dans tous les sens en attaque et à défendre dur. Ce bon Eric reconnaît d’ailleurs que c’est l’attitude d’Hornacek qui l’a poussé à bien rester en forme pendant l’été :

« J’ai bossé. La plupart du temps j’ai travaillé sur ma condition physique. J’ai essayé de bien rester en forme parce que Coach Hornacek ne m’a pas lâché l’année dernière sur le fait de me maintenir en top forme pour rester plus longtemps dans chaque match. Je ne peux même pas compter le nombre de fois où il m’a demandé si j’étais fatigué. A chaque fois que je sortais d’un match, il me disait que je devais rester très en forme. Il me le disait à l’entraînement. J’en avais assez d’entendre ça. »

Du coup, Bledsoe – qui a passé son été dans sa ville de Birmingham, en Alabama – a bossé sur son endurance, sa vitesse et sa puissance afin de pouvoir tenir les rênes de ces Suns à grande vitesse tout au long de la saison et sans que son coach ne s’en inquiète. Car Hornacek n’a pas l’air comme ça mais il est plutôt du genre exigeant avec ses joueurs et il fait très attention à ce que tout le monde soit très en forme afin de bien respecter les grands principes de jeu de Phoenix : courir, à fond et pendant tout le match quelque soit la situation. En l’occurrence, après le match d’entraînement de samedi où l’équipe de Marcus Morris a fièrement battu celle d’un Markieff Morris en feu (26 points) le tout sur un rythme d’enfer pour un match de reprise, Jeff Hornacek a tout de même trouvé que ses joueurs n’avait pas joué assez vite et a ajouté ceci :

« Une fois que nous aurons trouvé le bon fonctionnement avec nos arrières – Goran (Dragic, Eric (Bledsoe) et Isaiah (Thomas), il leur suffira de jouer vite (en permanence) et nous aurons des tirs faciles très tôt sur l’horloge. »

C’est vrai que ça se traîne en attaque du côté de Phoenix… Au moins, on annonce clairement la couleur du côté d’Hornacek. D’ailleurs, avec le « monstre à trois têtes » dont il dispose sur les lignes arrières, il devrait être satisfait tout au long de la saison. Bip, bip…

Source : azcentral.com

Source image : slamonline

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top