Kings

Sim Bhullar, vrai recrue ou outil marketing ?

Sim Bhullar, le gigantesque pivot non drafté cette année, s’est vu offrir un contrat par les Kings, et intégrera donc le training camp. Peut-il vraiment s’imposer en NBA ? Ou les Kings ne l’ont ils signé que pour s’ouvrir un peu plus le marché indien ?

Les Kings ont fait signer un contrat à Sim Bhullar. Même si les termes n’ont pas été divulgués, le joueur devrait intégrer l’équipe de Sacramento pour le training camp afin, peut être, de se faire une place dans le roster pour la saison.

Non drafté, Sim Bhullar est devenu le premier joueur d’origine Indienne de l’histoire à signer un contrat NBA. Il faut dire que le joueur a de sacrés chiffres, non pas statistiques, mais physiques : environ 2,28 mètres pour plus de 160 kilogrammes ; un très gros bébé.

Après avoir effectué deux saison à New Mexico State pour des moyennes de 10,2 points (63,3 % aux shoots et 49,6% aux lancers francs), 7,2 rebonds et 2,9 contres par match en 24 minutes, Sim avait rejoint l’équipe de Summer League des Kings à qui il a donc fait bonne impression.

Interrogé sur le site des Kings, le proprio Vivek Ranadivé a été éloquent sur sa recrue :

J’ai longtemps cru que l’Inde est la prochaine frontière que va traverser la NBA, et ajouter un joueur comme Sim va permettre d’améliorer la croissance de la NBA là bas. En étant le premier joueur originaire d’Inde à signer avec une franchise NBA, il représente un des nombreux talents qui émergeront de cette région (…)

Vous l’avez compris comme nous, ce petit discours policé, propre, qui va chercher les fans là où ils sont ? Parce qu’au final, on peut se demander quel impact pourrait avoir ce bon vieux Bhullar sur un parquet NBA, lorsque chaque jumpeur de la ligue aura envie de passer au dessus de ses 225 centimètres. Et c’est pas le discours du président qui nous convaincra du contraire.

L’Inde a l’air d’être un marché visé par les Kings, puisque 20 de leurs matchs ont été retransmis à la télévision indienne la saison dernière. Alors, hasard, stratégie marketing, ou véritable attrait pour le joueur ? Pour Sim, on espère bien sûr que la dernière proposition soit la bonne. Mais on a quand même des doutes ; à lui de nous faire mentir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top