Celtics

Au boulot ! James Young peut reprendre le chemin des parquets, mais de préférence en métro

Victime d’un léger accident de la route quelques semaines avant la Draft, James Young avait dû manquer ses derniers workouts, provoquant inexorablement la chute de sa côte dans les différentes prévisions des spécialistes. Aujourd’hui, il est de retour, prêt à bosser dur pour se faire une place dans le backcourt très compétitif des Celtics.

Au fur et à mesure que la date fatidique de la Draft approche, il est recommandé aux candidats à une place en NBA de prendre des précautions maximum, par peur de se blesser ou de froisser une franchise lors d’une interview a priori anodine. Alors quand il a été rendu public que James Young avait eu un petit accrochage en voiture, aussi superficiel soit-il, son agent a dû tenter de calmer tout son petit monde en rassurant à propos de la santé de son joueur.

« La voiture qui était devant moi s’est arrêtée brutalement et je n’ai pas réagi suffisamment tôt alors j’ai terminé dans l’arrière de celle-ci. C’était à Los Angeles, » précisera le joueur des Wildcats.

Il n’empêche, le produit de Kentucky a tout de même été mené jusqu’à l’hôpital pour y passer quelques examens qui ont décelé une commotion cérébrale l’empêchant de terminer ses workouts chez les cinq franchises qui souhaitaient encore le voir avant le 26 juin 2014, jour de la Draft. Une histoire qui a vraisemblablement refroidi quelques équipes au moment de sélectionner le joueur, et c’est finalement à Boston qu’à atterri Young en compagnie de Marcus Smart notamment.

« C’était un peu effrayant c’est clair, parce que cela montre comme tout peut changer très vite. Cela m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses et je me sens béni de pouvoir être ici et de continuer à jouer. »

En effet, il le sait, un mauvais choc aurait pu condamner toutes ses chances de prendre part un jour à un match NBA. Mais malgré cette chance d’avoir été relativement épargné dans l’accident, James Young a tout de même dû manquer la Summer League, une compétition pourtant très utile pour permettre à la franchise de se projeter sur la saison qui va suivre.

« C’était dur pour moi parce que j’avais une commotion cérébrale. J’ai eu la chance de rencontrer certains joueurs de l’équipe. C’est une belle équipe qui a beaucoup de potentiel et le coaching y est excellent. J’ai pu marcher un peu avec quelques coéquipiers et parler avec eux de leurs expériences passées. Ils sont tous de bons gars. »

De nouveau en bonne santé, James Young va devoir cravacher durant l’été pour rattraper le retard accumulé dans sa préparation. D’autant qu’avec Rajon Rondo, Avery Bradley, Marcus Thornton et Marcus Smart, il va falloir se battre pour gagner des minutes sur les lignes arrières de Boston. La concurrence sera rude.

« On vient de me donner le feu vert il y a de ça quelques jours donc je vais bien maintenant. »

Pour éviter les embouteillages quotidiens et éviter les pépins, on préconise quand même à James Young d’emprunter les transports en commun pour se rentre à la salle d’entraînement. Un bon bain de foule et d’effluves en tout genres n’a jamais fait de mal à personne jusqu’à preuve du contraire.

Source texte : NBC Sports | Image de couverture : msn.foxsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top