Nets

Le chouchou du patron : Jason Kidd a séduit Billie King

Sortant sans doute d’un long coma, ou plutôt jugeant opportun de sortir de sa tanière quand son équipe pue la hype, le General Manager des Nets a déclaré être à l’origine des changements opérés en début de saison dans le staff de Jason Kidd, en profitant au passage pour passer de la crème dans le dos de son coach rookie. Un petit malin ce Billy…

Le bilan des Nets était de 5-12 quand Lawrence Franck, assistant de J-Kidd, fût prié de redescendre d’un rang dans l’organigramme de la franchise, retrouvant ainsi un job moins sexy et d’avantage dans l’ombre de l’ancien meneur All-Star. A l’époque, ESPN.com avait avancé des problèmes relationnels entre Kidd et son n°2, lui qui avait été embauché justement pour servir de mentor afin de mettre le pied à l’étrier à un coach vierge de toute expérience de coaching. Visiblement un échec. Billie King revient sur l’acte manqué :

« Dans l’intérêt de Jason, je devais prendre une décision. J’ai donc décidé de donner un rôle moindre à Lawrence Franck, un rôle qu’il tient d’ailleurs parfaitement aujourd’hui. Mais pour mettre toutes les chances dans les mains de Jason Kidd, je me devais de faire ce choix difficile. »

Si quelques jours plus tard, à 10-21, le résultat n’était toujours pas fameux, J-Kidd squattant plutôt les highlights avec le « gobelet-gate » que grâce au jeu proposé par ses joueurs, les Nets se sont depuis clairement repris, construisant une identité à base de small-ball, d’une exploitation intelligente des match-up et d’une défense poussant les équipes adverses à perdre un  grand nombre de ballons. 4 mois plus tard, après une fin de saison en boulet de canon (34-17), les Nets ont donc validé calmement leur qualification en PlayOffs avec une 6ème place à l’Est. Logique pour King, qui fait une fois de plus référence à l’apport de son coach pour expliquer cette belle fin de saison :

« Il a cru en lui et c’était la chose la plus importante à faire. Quand il s’est adressé aux joueurs, ces derniers ont eu confiance en lui. Il est allé voir Kevin Garnett et KG est également venu à lui. Pareil avec Paul Pierce. Il n’a pas eu peur d’aller au devant des choses, de communiquer avec tout le monde. tout cela m’a prouvé qu’il était capable d’être un grand coach. Quand vous avez des gars comme Garnett ou Pierce et que le coach n’hésite pas à leur rentrer dedans devant tout le monde, à ce moment là les gars se disent « ok ce mec fait pas semblant… » Je voulais un leader de vestiaire, pas seulement un gars qui dessine des systèmes. Car quand les joueurs ne suivent pas le coach, les systèmes ne servent plus à rien… »

Il rapporte également une anecdote selon laquelle il aurait hésité plus d’une fois avant d’engager Jason Kidd :

« Quand on m’a proposé Jason Kidd, je me suis dit « hors de question, il vient à peine de finir sa carrière »… Puis on m’a demandé de le rencontrer et c’est ce que j’ai fais. Et le fait est que Jason m’a plu ! je savais qu’il était un leader et qu’il avait gagné partout où il était passé. A notre premier rendez vous j’ai su qu’il serait le futur coach des Nets. J’ai dit à mon boss « ok je le reverrai bientôt et il se pourrait bien qu’il fasse l’affaire ! » Vous savez j’adore faire de gros trades. J’ai réussi à faire venir Joe Johnson, Kevin Garnett, Deron Williams et Paul Pierce chez les Nets et je suis forcément satisfait car j’ai maintenant un coach qui fait confiance à tous ces mecs et surtout un coach en qui ces mecs ont confiance… »

Force est de reconnaître que le job a plutôt été bien fait à Brooklyn, les dollars aidant on est d’accord, et que les Nets ressemblent fort à un sacré poil à gratter pour le Heat (le seul?) dans une Conférence Est assez docile cette saison. Connaissant l’âge des cadres de la franchise, il ne faudra pas perdre de temps si toute cette bande de vétérans daigne viser un titre… Pour Jason Kidd par contre, rien n’est moins pressé puisque le coach rookie a, au bas mot, bien 30 années de coaching devant lui pour arriver à ses fins…

source: espn.go.com

image: rantsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top