Kings

Lutin magique : Isaiah Thomas claque son premier triple-double en carrière

Maintenant qu’on sait que les Playoffs se joueront sans eux, on aurait pu penser que les Kings seraient subitement atteints du « Syndrome 76ers » consistant à enchainer les défaites. C’est effectivement le cas, mais cette nuit, le fantastique Isaiah Thomas a décidé que sa franchise allait devoir faire une exception face aux Wizards, il aura fallu une prolongation, mais la victoire n’en est que plus belle pour ces Kings qui savent bien jouer au basket.

Isaiah Thomas aura donc eu besoin de 5 minutes de rab pour connaitre son dépucelage en matière de triple-double. Le meneur de poche termine avec 24 points, 11 rebonds et 10 passes décisives. Et si ses détracteurs ne vont retenir que son 6/16 qui peut faire tâche, ou mettre en avant le fait qu’il ne soit pas « un vrai meneur », ses coéquipiers sont tous sur la même longueur d’onde pour décrire sa rage de vaincre.

« C’est un grand moment pour Isaiah ! Ce qu’il a fait est assurément très fort, je suis content pour lui ! Il a pesé sur le match dans chaque colonne de statistiques importante. Comme quoi la taille n’est pas importante dans le jeu quand on joue comme lui ! » lâche Rudy Gay, auteur lui aussi de 24 points dans ce match

24 : C’est également le nombre de points marqués par DeMarcus Cousins, on pourra dire que le « Big three » californien aura tourné à plein régime sur ce match, et ils auront également profité, surtout en fin de match, lorsqu’il fallait faire la décision, des errements des Wizards au rebond, qui n’auront cumulé « que » 41 prises contre 57 pour Sacramento.

Côté Wizards, on aura cédé à la panique dans les dernières secondes, alors qu’il menaient 100-95 à 25 secondes de la fin, les joueurs de la capitale vont nous sortir un craquage estampillé « Spurs », Thomas tire vite à 3 points et le loupe, mais aura le temps de se mettre dans la peau de LeBron James, de prendre son rebond, de balancer une nouvelle une bombe primée qui, cette fois ci va tomber dedans. Wall ratera ses deux lancers après que les Kings aient fait faute sur lui, il va donc laisser l’égalisation dans les mains de Rudy Gay ,qui ne se fera pas prier pour la convertir : 100-100 : Prolongations. La suite, on la connait : Victoire des Kings 117-111.

« Pour résumer, c’est clairement frustrant de laisser filer ce match après avoir mené de 11 points, ça fait mal. Les Kings ont bien exécuté leurs systèmes et on n’a pas pu avoir de rebonds. DeMarcus Cousins est une machine pour ça. » analysera Drew Gooden, la bonne surprise des Wizards avec 18 points en sortie de banc.

Une très belle victoire pour Sacto donc, dans cette nouvelle saison bien terne. Mike Malone n’aura pas oublié de saluer son homologue Randy Wittman et son équipe, car malgré cette conférence Est toute flinguée, il devait surement penser, comme beaucoup de monde, que les Wizards ne feraient pas les Playoffs cette saison, Washington est une des grosses surprises de l’année, et l’ami Malone l’a bien compris. En même temps, vu son bilan, il ne peut pas trop faire le fanfaron. De son côté, Thomas se positionne encore un peu plus pour le trophée de MIP de la ligue, on espère juste qu’il ne lui portera pas la poisse.

source image : FOX Sports
source texte : The Sacramento Bee

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top