News NBA

Spurs, et si Tony se reposait un peu?

Après des Playoffs éprouvants et un nouvel été à rallonge avec la fin heureuse que l’on connaît, les Spurs auront tout intérêt cette saison à économiser notre coqueluche nationale. Un mal pour un bien quand on analyse les qualités des back-up potentiels de T.P. Cory Joseph, Patty Mills et dans une moindre mesure Nando De Colo ont clairement une carte à jouer cette saison… Pour reposer Tony mais aussi pour préparer l’avenir…

Pour nos confrères de mysanantonio.com, la question du meneur remplaçant derrière Tony est un faux problème, d’autant plus que les Spurs ont signé Marco Belinelli, d’avantage combo et qui sera amené cette saison à prendre la mène comme peut le faire par séquence Manu Ginobili. Il n’empêche que le besoin n’a jamais été aussi pressant de soulager le petit Frenchie, qui sort d’un marathon estival doré mais épuisant à souhait…

Un duel Cory Joseph/Patty Mills

Souffrant d’une concurrence féroce de la part du jeune Canadien, notamment au niveau explosivité défensive, Patty Mills a perdu une partie de la confiance du Gourou Texan. La donne pourrait changer à l’aube de cette nouvelle saison: le meneur Aussie a ainsi passé une partie de son été à pousser de la fonte et a redéfini son corps pour pouvoir être plus performant des deux cotés du parquet…  De son coté Cory Joseph, s’il se présentera début novembre avec le physique de crevette qu’on lui connait, a passé les vacances à gagner en maturité et surtout en leadership avec sa sélection ou il s’est approprié le costume de patron avec une réussite certaine en dépit de la non-qualification pour le Mondial. S’il n’a pas profité de son escapade pour améliorer son adresse à 3 pts (28.6%), il a présenté des fiches de stats intéressantes pour un meneur de son âge (16.1 pts, 4.4 passes à 55% à 2 pts).

Gregg Popovich, toujours aussi avare en prévisions et pronostics en tout genre s’est d’ailleurs fendu d’une déclaration toute en nuance à propos de son meneur canadien:

« J’espère qu’il sera bon. 30 points, 20 rebonds, 16 passes et 4 contres par match… Ça serait une bonne saison. Je ne rentre pas dans ces considérations, on va tous essayer de bien jouer et on verra bien ce qui arrive… »

Nando en danger?

Avec l’arrivée de Belinelli, l’émergence de Joseph et le « new » Patty Mills, le Choletais est clairement dans la bascule à l’orée de cette nouvelle campagne. Pas assez tranchant la saison passée, pas assez aboyeur et manquant d’initiatives, De Colo devra se faire violence s’il ne veut pas repasser par la case obscure de la D-League…

Au final, avec 5 joueurs plus ou moins capables de prendre le relais à la mène, le souci s’apparente plus à un problème de riche… Mais c’est là le sceau des grandes équipes, pour atteindre la perfection des choix s’imposent et rien de tel qu’un ancien militaire de carrière pour faire le tri dans une caserne…

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top