Knicks

Maturité exigée : « Il est temps de grandir » pour J.R. Smith

Le verre est-il déjà trop plein pour Mike Woodson ? Lors du Media Day des New York Knicks, l’ex-entraîneur des Hawks d’Atlanta est revenu longuement sur le cas « Gérard » Smith et ses frasques de fin de saison dernière. Sans langue de bois, il incite son « meilleur sixième homme de l’année » à prendre conscience de ses responsabilités et d’agir rigoureusement en adulte et en bon coéquipier, choses qui sont encore loin d’être acquises vu le personnage…

Brillant et décisif jusqu’à la fin du mois d’avril écoulé, J.R. s’est déconnecté totalement du monde réel et de ses obligations en perdant tout adresse avec son tir et en roulant joint sur joint durant l’été au lieu de progresser sur son jeu, un événement qui lui vaut cinq matchs de suspension en ouverture de la saison. Dès lors, son coach n’en menait pas large en conférence de presse, comme exaspéré devant ce manque flagrant de sérieux et de professionnalisme.

« Il se doit de grandir et de faire les bons choix. »

« Je ne vais pas le jeter en pâture aux lions » explique Woodson, encore « déçu ». « Mon travail est de le guider et de m’assurer qu’une chose comme celle-ci ne se reproduise plus jamais. C’est ce que nous faisons en tant qu’entraîneurs. J’attends que ses partenaires lui apportent leur soutien. »

Prolongé sur trois ans et 18 millions de weed dollars supplémentaires, l’enfant terrible du New Jersey s’est montré embarrassé par son comportement et son attitude puérile. Nourrissant toujours quelques regrets, l’arrière de 28 ans a tenu à présenter ses excuses auprès de ses coéquipiers et de ses dirigeants.

« Je suis d’autant plus déçu car j’ai laissé tombé mes camarades, le staff et James Dolan (propriétaire de la franchise). »

En ce qui concerne son coup de coude asséné à Jason Terry ainsi que la chute libre de son pourcentage aux tirs pendant les demi-finales de conférence face aux Pacers d’Indiana, Smith a complété:

« J’appelle ça « énerver les dieux de la NBA ». Vous rentrez, rentrez, rentrez beaucoup de tirs et vous ne respectez pas le jeu, et c’est là qu’ils vous rattrapent. Et je me suis vraiment fait avoir. »

Mature ou non, les Knicks auront besoin d’un « Gérard » performant et imposant s’ils veulent maximiser leurs chances en vue des Playoffs et rêver toujours plus grand. De la défense, de la rigueur et du mouvement pour atténuer la démence, trois fois par jour et pour toute la saison J.R. !

Source texte : ESPN New-York / Source image : nba247365.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top