Dossiers NBA

Doc Rivers fait la leçon à Vinny Del Negro

Alors que Doc Rivers vient d’enchaîner une quatrième victoire consécutive en l’absence de son leader Rajon Rondo, le coach des Clippers éprouve quant à lui les pires difficultés à trouver des solutions pour enfin faire gagner son équipe orpheline de Chris Paul depuis le 21 janvier dernier.

Surpassés dans tous les domaines du jeu lors de la première mi-temps du match qui les opposaient hier aux Boston Celtics, les Clippers ont réussi à revenir tout près de leurs adversaires en fin de rencontre avant de finalement s’incliner de 2 petits points. Si les hommes de Vinny Del Negro se sont bien réveillés en deuxième mi-temps pour éviter une nouvelle déculottée, cela ne permet pas d’oublier le fait qu’ils n’ont gagné que deux matchs sur les sept disputés depuis que CP3 s’est de nouveau blessé au genou.

« J’ai une grosse confiance en nos gars » déclarait Del Negro, « nous avons juste besoin d’apprendre avec cette nouvelle équipe à être plus efficaces sur de plus longues périodes et à être capables de plier les matchs dans le quatrième quart-temps. » Un discours que l’on pourrait qualifier de conventionnel pour un coach qui se voit obligé de composer sans son meneur de jeu de génie, l’un des cinq meilleurs joueurs de la ligue ni plus ni moins, et qui joue depuis sa blessure une sorte de rôle d’assistant coach aux côtés de Chauncey Billups, lui aussi indisponible. Des jeunes joueurs tels que le sont Eric Bledsoe ou encore DeAndre Jordan sont donc les premiers à pouvoir bénéficier des conseils de leurs deux meneurs en costard cravate, que ce soit sur le banc pendant les matchs ou dans les vestiaires.

Néanmoins, le coach des Celtics viendra apporter sa science du coaching et nuancer cela en déclarant sans langue de bois : « Quand vous avez le costume et la cravate, ce n’est pas pareil. Les joueurs n’écoutent pas les gars en costume cravate ; laissez-moi vous le dire, je le sais par expérience. » Et de l’expérience il en a le bougre ! Fort de ses 26 années en tant que joueur et coach au plus haut niveau, Doc Rivers sait bien de quoi il parle. Avec cette quatrième victoire consécutive sans Rondo, il pourrait presque faire passer Vinny Del Negro pour un amateur.

Depuis le départ de Ray Allen chez l’ennemi juré floridien l’été dernier, Doc Rivers n’a cessé de se creuser la tête pour tenter de maintenir son équipe à flots. Entre les joueurs blessés et ceux qui ne répondent pas aux attentes placées en eux en début de saison, le Doc a su garder son calme et gérer la situation avec professionnalisme. Avec la blessure aux croisés de Rondo qui a été déclaré out pour le reste de la saison, c’est un nouveau défi qui se présente à lui. Et quand on connait sa capacité à manier une équipe que beaucoup pourraient croire en perdition, on se dit qu’il a encore de belles choses à vivre à la tête des Celtics, contrairement à son homologue californien, qui n’est lui clairement pas à la hauteur dès qu’il s’agit de gagner dans des conditions difficiles.

Sans aller jusqu’à dire que Vinny Del Negro est d’ores et déjà en danger par rapport à son poste, on se souvient néanmoins qu’il avait déjà été remercié par les Bulls en 2010 suite à ses résultats décevants. Le retour de CP3 se faisant de plus en plus attendre, il semble que seul le frère jumeau de Cliff Paul soit en mesure de redorer le blason de son coach. Et sans un bon parcours en Playoffs, ce qui signifie au moins une place en finale de Conférence Ouest, les jours de Del Negro dans la cité des anges pourraient bien être comptés.

Source : ESPN

2 Commentaires

2 Comments

  1. @DocteurK_

    4 février 2013 à 15 h 42 min at 15 h 42 min

    RT @TrashTalk_fr: Doc Rivers fait la leçon à Vinny Del Negro http://t.co/g2KZHKeV

  2. Loïc G. (@lilkay06)

    4 février 2013 à 15 h 43 min at 15 h 43 min

    RT @TrashTalk_fr: Doc Rivers fait la leçon à Vinny Del Negro http://t.co/g2KZHKeV

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top