Cavaliers

Donovan Mitchell se régale à Cleveland : “Je dis pas ça contre mes gars du Jazz, mais j’ai retrouvé le plaisir de jouer”

Donovan Mitchell 24 novembre 2022

Je vous aime bien hein, mais je préfère les autres en fait.

Source image : NBA League Pass

Auteur d’un début de saison calibre MVP, l’arrière All-Star Donovan Mitchell s’est parfaitement intégré dans sa nouvelle équipe de Cleveland, et sa performance d’hier soir (34 points contre Orlando) en est une nouvelle preuve. Tout comme sa déclaration d’après-match. 

Quand Donovan Mitchell a été transféré d’Utah à Cleveland durant l’intersaison, on pouvait se poser quelques questions sur son association avec le meneur Darius Garland, notamment sur le plan défensif. Après le premier quart de la saison, on peut déjà dire que l’intégration de Spida au sein de cette équipe des Cavs qui a surpris tant de monde la saison dernière est réussie.

Individuellement, l’ancienne star du Jazz a fait du sale dès le premier jour, d’abord sans Garland blessé en enchaînant les matchs en 30 points – 7 passes, et ensuite à ses côtés en trouvant un bon équilibre avec son nouveau copain du backcourt. Collectivement ? Les Cavaliers sont en train de franchir le cap tant attendu suite à l’arrivée de Spida, remportant 15 matchs sur 23 (troisièmes de la Conférence Est) tout en étant la meilleure équipe défensive de la NBA. Bref, on a la banane à Cleveland, en particulier Mitchell.

“Je dis pas ça contre mes gars du Jazz, mais j’ai retrouvé le plaisir de jouer. Ce groupe possède des joueurs qui veulent apprendre et devenir meilleurs. Parfois, tout ce dont vous avez besoin, c’est un nouveau départ. J’ai bien réussi à m’intégrer ici car je comble un besoin.”

– Mitchell, via cleveland.com

L’arrivée de Donovan apporte une dimension supplémentaire à une équipe qui avait besoin de soutien offensif dans le périmètre derrière le All-Star Darius Garland (7e efficacité offensive aujourd’hui, 20e l’an passé), et Mitchell revit depuis qu’il a quitté les montagnes de Salt Lake City pour rejoindre le bord du Lac Érié à Cleveland.

On le sait, l’équipe du Jazz portée par le duo Donovan Mitchell – Rudy Gobert était arrivée en fin de cycle après une nouvelle élimination prématurée en Playoffs. Spida a pas mal été critiqué pour son manque d’implication en défense face aux Mavericks au premier tour, et les stats montrant sa très faible relation offensive avec Rudy ont constamment été remises sur le tapis. Cette double perception, Spida voulait la changer dès son arrivée dans l’Ohio et pour l’instant on peut dire qu’il ferme pas mal de bouches sous son nouveau maillot.

Derrière Boston et Milwaukee, qui font aujourd’hui figure de grands favoris au sein de la Conférence Est, Cleveland s’installe tranquillement sur le podium et a de quoi avoir de belles ambitions. Non seulement cette saison mais surtout lors des années à venir. Avec Darius Garland, Jarrett Allen et Evan Mobley qui ont tous 24 ans ou moins, Mitchell qui entre tout juste dans son prime, et cette solidité défensive qui fait désormais partie de l’ADN de ces Cavs post-LeBron, tout semble en effet réuni pour bientôt concurrencer les meilleurs.

__

Source texte : cleveland.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top