Hawks

Dejounte Murray et les jeunes Hawks se payent Denver (117-109) : pas de Trae Young, pas de problème pour Atlanta

Atlanta Hawks 3 décembre 2022

Atlanta a fait confiance à sa jeunesse cette nuit.

Source Image : NBA League Pass

Un peu dans le dur depuis plusieurs matchs et orphelins de la plupart de leurs cadres, les Hawks ne partaient vraiment pas favoris ce soir pour la réception des Nuggets. Pourtant, grâce à un Dejounte Murray leader au scoring et bien aidé par la jeunesse géorgienne, Atlanta parvient à venir à bout des dauphins de la Conférence Ouest.

L’injury report est bien rempli à Atlanta. Trae Young reposé pour un bobo à l’épaule, John Collins out pour au moins deux semaines et DeAndre’ Hunter également à l’infirmerie pour un problème de hanche, il a fallu bricoler pour présenter un cinq majeur qui tient debout cette nuit face aux Nuggets. Et il semblerait que Nate McMillan ait réussi, puisque les Hawks se sont imposés au nez et à la barbe du double MVP en titre, qui n’a pourtant pas de barbe, mais ce n’est pas le sujet.

Quel cinq nous demanderez-vous ? Eh bien, voici la recette. Première étape : décaler Dejounte Murray au poste de pur meneur. On pense bien à conserver le vaillant Clint Capela dans le fond de la raquette. Ensuite, on insère le rookie (et futur steal) A.J. Griffin, on ajoute une pincée de sophomore – du Jalen Johnson fera l’affaire – et un jeune talent oublié (Jarrett Culver tiens). On mélange bien les systèmes, on laisse reposer 48 minutes à température ambiante et tadaaaa ! Une victoire surprise face à Denver !

L’instant Marmiton passé, revenons sur les raisons de ce succès. Les deux principales se situent sur les lignes extérieures. Tout d’abord, Dejounte Murray. Depuis son arrivée à Atlanta, l’ex-meneur des Spurs impressionne même les plus sceptiques quand à son fit avec Ice Trae. Si les deux guards ont prouvé qu’ils pouvaient largement cohabiter, Murray s’impose cette fois sans la star géorgienne avec une feuille de stat bien remplie : 34 points et 8 assists, le tout à 13/22 au tir et 4/7 du parking. LE patron de cette jeune bande aux longues ailes. 

L’autre joyeux luron de ce duo n’est autre que le rookie tout droit sorti de Duke : A.J. Griffin. Drafté en seizième position par les Hawks, Griffin était pourtant prévu bien plus haut dans la draft par certains observateurs. Et il est vrai que le jeune arrière/ailier a tout pour lui : un shoot excellent, un vrai sens du collectif et une défense très complète. Certaines équipes ayant décider de ne pas prendre le risque de drafter Griffin (considéré comme “injury-prone” par certains) doivent le regretter amèrement aujourd’hui en voyant le rookie d’Atlanta enchaîner les bons matchs. Décalé au poste 2 pour la rencontre du jour, A.J. est parvenu à égaler son career-high de 24 points, établi pour la première fois face aux Bucks. Les pourcentages du jeune swingman étaient impeccables ce soir (11/16) et Griffin a grandement contribué à la victoire des Hawks.

On retiendra aussi les belles copies de Jalen Johnson ou encore Jarrett Culver. Petit point notable du jour aussi, c’est le retour de blessure de Bogdan Bogdanovic. Le swingman serbe a enfin pu refouler les parquets après une absence de longue date. Le joueur avait notamment raté l’EuroBasket avec sa sélection mais aussi tout le début de saison avec sa franchise. Un renfort qui sera bien utile aux piou-pious pour tenter de rester dans les hautes sphères à l’Est.

Au départ théoriquement affaiblis par les multiples absences des starters habituels, les Hawks de Nate McMillan ont su s’adapter contre les Nuggets, et la solution a émergé de la jeunesse. Une bonne nouvelle pour le coach des faucons, qui constate que ses options se diversifient, et qui pourrait bien s’inspirer de la feuille de match du jour pour les semaines à venir…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top