Lakers

Anthony Davis vainqueur du choc des titans face à Giannis Antetokounmpo : les Lakers s’imposent à Milwaukee (133-129) !

C’était l’un des énormes chocs de cette soirée. Les Bucks de Giannis Antetokounmpo recevaient les Lakers au Fiserv Forum, une rencontre marquée par le retour de Khris Middleton aux côtés du Greek Freak. Mais Anthony Davis a décidé de gâcher la fête en claquant un match XXL pour donner la victoire aux Lakers. 

On se demandait si AD serait prêt pour la confrontation avec Giannis Antetokounmpo, et l’Unibrow a très vite mis un terme à tous les doutes. En pleine confiance sur les dernières semaines (30 points, 16 rebonds et plus de 3 blocks de moyenne sur 6 matchs, le tout à 63% au tir), AD est parvenu à dominer son duel face au Grec préféré du Wisconsin. Déjà auteur de 23 points à 11/14 à la mi-temps, Davis termine tranquillement avec un season-high à 44 points, 10 rebonds, 4 assists et 3 blocks, le tout à 18/27 au tir. Bien servi par Russell Westbrook en début de match (avec notamment 3 assists du Brodie après seulement 44 secondes sur le parquet, et toutes pour Anthony Davis), le Brow a pu compter sur un solide LeBron James en fin de match (13 points et 4 assists dans le QT4), le King dépassant Magic Johnson au sixième rang des meilleurs passeurs All-Time.

Après un gros run en début de deuxième quart-temps, les Lakers ont subi le retour des Bucks en sortie de vestiaire, abandonnant un avantage de 13 points. Mais l’entrée de Brodie au milieu du troisième quart a relancé les Angelinos, qui ont alors collé un run de 10-2 à leurs adversaires. Maintenus dans la course par un très bon Jrue Holiday, les daims ont laissé la place au patron dans la dernière période. Résultat ? 15 points pour le Greek Freak, un énorme scotch sur le King, et des Bucks qui reviennent une fois de plus dans le match. Oui, Los Angeles s’est fait peur. Mais deux gros tirs primés du cyborg de 37 ans, une interception et un dunk en transition d’AD suffiront aux Lakers pour s’imposer, malgré un 0/2 de Russ sur la ligne en fin de match.

Grosse Statement Win pour les Lakers chez des Bucks qui apparaissaient pourtant bien plus en forme. Tout le monde a contribué, le trio de star n’aurait pas pu mieux fonctionner, et L.A. valide une septième victoire en neuf matchs. Le duel des intérieurs a tenu toutes ses promesses et s’est montré féroce (avec 84 points combinés par les deux rivaux) mais c’est bien Anthony Davis qui l’emporte.

Enfin le déclic pour les Purple & Gold ? Peut-être bien, mais rien n’est moins sûr. Pour cela, il faudra confirmer à Washington dimanche, car ce déplacement à Milwaukee ne marquait que la première étape d’un long road trip pour les Lakers. Mais si AD continue d’assurer à un niveau MVPesque, et que les Angelinos parviennent à garder leur sérieux, les fans de Los Angeles pourraient bien avoir comme cadeau de Noël des Lakers dans le top 6 de l’ouest.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top