Thunder

Mike Malone encense Shai Gilgeous-Alexander : « Ce gars est un candidat MVP », le coach des Nuggets sait à peu près de quoi il parle

Shai Gilgeous-Alexander 28 octobre 2021

Le bilan risque de faire office de frein, dommache.

Source : NBA League Pass

Shai Gilgeous-Alexander fait tomber la foudre depuis le début de la saison. Le franchise player du Thunder est tout simplement injouable et enchaîne les chantiers match après match. Forcément, trois lettres dorées raisonnent du côté de l’Oklahoma… mais aussi dans d’autres coins du pays comme à Denver. 

À l’image de Mike Malone, ne tournons pas en rond, Shai Gilgeous-Alexander joue le meilleur basket de sa carrière. Le leader d’OKC porte le Thunder sur ses épaules tous les soirs. Redoutable en finition, bien adroit de loin quand il sent l’odeur du sang, le bougre est insaisissable, ce qui lui permet d’alimenter les Top 10 tout en posant des moyennes de 31,1 points, 4,8 rebonds et 6,3 assists par match. Le petit Shai a joué 17 rencontres… et terminé douze d’entre elles avec minimum trente pions. Un niveau rare qui mérite sans doute une petite place dans la course au trophée de MVP. Cette nuit encore, il a démontré tout son talent face à Denver avec 31 unités, 7 rebonds et 11 offrandes. Une performance remarquable et remarquée par le coach de Denver, Mike Malone. Pour lui, c’est très clair, le joueur de 24 piges est un candidat annoncé à la statuette tant convoitée.

« Ce gars est un candidat au MVP » – Mike Malone.

Difficile de contredire la tête pensante des Nuggets qui s’y connait un petit peu sur le sujet puisqu’il côtoie un double MVP en titre au quotidien, Nikola Jokic pour ceux qui vivent dans une grotte depuis dix piges. Au dernier pointage de la race, l’arrière du Thunder occupe d’ailleurs la neuvième place d’un classement dominé par Jayson Tatum. Si du côté individuel, SGA ne peut pas faire grand-chose de plus – du moins, on l’espère pour ses adversaires – ce sont sans doute les résultats du Thunder qui le priveront d’une telle récompense en fin de saison. Pour l’instant, les troupes de l’Oklahoma affichent un bilan pas si affreux que ça avec 7 victoires pour 11 défaites, mais Sam Presti ne collectionne pas les tours de Draft pour qu’ils se transforment un 28ème choix. SGA va continuer à performer, c’est une certitude, mais il devra attendre encore un peu avant de toucher au MVP. Après tout, le MIP et le All-Star Game semblent des alternatives bien chouettes en guise de lots de consolation pour le Canadien.

Shai Gilgeous-Alexander le prouve, il fait partie des meilleurs joueurs de la Ligue depuis le début de la saison. Ses stats et ses performances sont exceptionnelles et le Thunder a trouvé le pilier de sa reconstruction qui jouera sans doute le MVP dans les années à venir. Alors tout le monde confondra Mike Malone et Nostradamus, même si le coach des Nuggets ne se mouille pas trop quand même.

Source texte : Joe Mussatto

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top