Bucks

MarJon Beauchamp, une éclaircie dans le brouillard actuel de Milwaukee

Au milieu des blessés et des défaites, MarJon commence à faire son trou.

Source image : YouTube

Avec trois défaites sur leurs quatre derniers matchs, les Bucks sont un peu dans le dur actuellement, la faute principalement à une infirmerie qui continue de se remplir. Mais au milieu des blessés, il y a un jeunot qui profite des opportunités qui s’offrent à lui pour bien s’illustrer : le rookie MarJon Beauchamp. 

Il y a deux jours, au début du deuxième quart-temps du match opposant les Bucks aux Hawks à Milwaukee, MarJon Beauchamp a aidé Giannis Antetokounmpo à intercepter un ballon des mains de Jalen Johnson. Il est ensuite parti en contre-attaque pendant que le Freak remontait le terrain, avant de claquer un gros dunk à une main sur un joli caviar du meilleur joueur du monde.

Ce n’était qu’une action parmi les innombrables qui composent un match de basket NBA, mais elle représente surtout une éclaircie dans le brouillard qui règne actuellement à Milwaukee.

Comme la saison dernière, les Bucks ne sont pas complet lors de ces premières semaines de régulière. Loin de là. Alors que Khris Middleton, Pat Connaughton et Joe Ingles sont sur la touche depuis la reprise, d’autres ont rejoint l’infirmerie récemment comme Jrue Holiday, Wesley Matthews et Grayson Allen. On est même passé à deux doigts de la catastrophe quand la cheville de Giannis a méchamment tourné face aux Hawks lors de la dernière rencontre. Bref, les pépins physiques – même s’ils restent mineurs – s’enchaînent et sans surprise, les défaites aussi. Si Milwaukee a commencé sa campagne avec un bilan parfait de neuf victoires en neuf matchs, le compteur des défaites s’est bien débloqué depuis avec trois défaites en une semaine contre Atlanta (à deux reprises) et San Antonio.

Mais malgré ces résultats, c’est une semaine que MarJon Beauchamp ne risque pas d’oublier.

Avec l’hécatombe de blessés qui touche actuellement le champion 2021, le rookie sélectionné en 24e choix de la dernière Draft a reçu pas mal de minutes de la part de son coach Mike Budenholzer (24 en moyenne depuis début novembre, 4 titularisations en 7 matchs), et n’a pas manqué l’occasion pour s’illustrer bien comme il faut : 19 points – 8 rebonds – 2 interceptions face au Thunder à 5/8 à 3-points le 9 novembre dernier, 20 points – 8 rebonds à 7/9 au tir contre Atlanta lundi soir. C’est ce qu’on appelle faire forte impression, à tel point que certains parlent déjà de “MarJon Mania” du côté de Cream City.

“C’est un gars qui est en train de saisir son opportunité. Il joue dur. On dit qu’on veut des compétiteurs, des gars qui se donnent à chaque possession, et c’est ce qu’il fait. Il joue avec force, il amène de l’activité, de l’énergie, et joue sans trop se poser de questions.

Parfois c’est bien d’avoir de la jeunesse et on aime ce qu’il nous apporte. C’est une bonne chose au milieu des nombreux gars qui sont blessés.”

– Mike Budenholzer, via The Athletic

De l’énergie et de l’activité, c’est souvent ce qu’on attend des jeunes joueurs venant tout juste d’arriver en NBA. Par contre, du côté de Milwaukee, on ne s’attendait pas forcément à ce que Beauchamp lâche des perfs à 20 points après à peine quelques semaines de compétition. Pour rappel, on parle d’un jeunot de 22 piges qui est sorti seulement en fin de premier tour de la Draft. Autrement dit pas vraiment le profil de joueur qui s’impose rapidement chez un contender comme les Bucks. Sauf que Marjon n’est pas effrayé par la grande scène que représente la NBA. Il n’a pas froid aux yeux, il prouve qu’il peut déjà avoir un vrai impact des deux côtés du terrain dès qu’on fait appel à lui. Et ça, ce n’est pas donné à tous les rookies.

On verra comment son rôle va évoluer une fois que l’infirmerie sera moins remplie à Milwaukee. On verra aussi si Marjon est capable d’enchaîner d’ici là, car on sait à quel point ça peut être dur pour un joueur de première année d’être régulier en NBA. Mais peu importe la réponse à ces questionnements, Beauchamp a déjà réussi à taper dans l’œil de Mike Budenholzer. Rien que ça, c’est une grosse réussite pour lui.

“Je sais ce que ça fait d’être dans cette position, d’être un rookie et d’avoir une bonne série. Le plus important, c’est de rester humble, c’est la clé principale pour progresser. Je crois vraiment en lui. Je crois en lui aujourd’hui. Et je crois en ce qu’il peut devenir dans cinq, sept ou dix ans.”

– Giannis Antetokounmpo

Sans domicile fixe à plusieurs reprises durant son enfance et passé par pas moins de quatre lycées avant de rejoindre l’université et enfin le G League Ignite, MarJon Beauchamp sait comment faire pour relever les défis. Nouvelle preuve aujourd’hui. Et alors que l’extérieur Grayson Allen est dans les rumeurs de transfert actuellement, on se dit que MarJon pourrait bien – à terme – se faire une place durable dans la rotation de Coach Bud, même quand l’infirmerie sera vide.     

Source déclarations : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top