Raptors

Kyle Lowry ramène ses fesses à Toronto ce soir : l’occasion de balancer les 5 moments mémorables de Calorie chez les Raptors

Kyle Lowry 15 novembre 2022

Kyle Lowry quand il voit le panneau “Toronto”.

Source : YouTube

Cette nuit, sur les coups d’1h30, la Scotiabank Arena retrouvera l’un de ses chouchous. Le Heat de Miami se déplace à Toronto pour tenter de dresser les Raptors. Une affiche chargée d’émotions pour notre ami Kyle Lowry. Le meneur retourne chez lui, là où il a tout vécu, passant par des années de galères avant de connaître la gloire. Retour sur cinq moments qui ont fait la légende de Calorie chez les Dinos !

Avant de se lancer dans le grand bain nostalgique du passage de Kyle Lowry à Toronto, il est toujours bon de rappeler que le meneur du Heat y a passé neuf saisons et laissé derrière lui une vraie legacy. Pour rappel, on parle du meilleur tireur à 3-points de l’histoire de la franchise, du meilleur passeur, du meilleur intercepteur et du joueur ayant réalisé le plus de triple-doubles sous le maillot des Dinos. Un bilan pas vilain, qui engage forcément quelques points noirs : Calo a perdu le plus de ballons et commis le plus de fautes dans l’histoire de Toronto. Bref, il s’est construit au Canada et se souvient forcément des cinq moments que voilà.

#5. Toronto, 4 mai 2014. Un Game 7 déchirant en guise de première pierre

Et si elle était là la genèse de la folle histoire entre Kyle Lowry et les Raptors ? Après une première saison de découverte et de visite de Jurassic World en 2012-13, le meneur réalise un exercice 2013-14 de très bonne facture en scorant 17,9 pions tous les soirs. Toronto se qualifie en Playoffs avec le 3ème siège de l’Est et va y affronter les Nets vieillissants de Kevin Durant Garnett. Une série accrochée dont l’issue se jouera dans un Game 7 du côté de Toronto. L’occasion idéale pour les nordistes d’enfoncer les clous du cercueil une bonne fois pour toutes. À 6,2 secondes du buzzer final, les Nets sont à +1, Kyle Lowry a la balle de match, il se faufile dans la défense et s’apprête à libérer tout un peuple… c’était sans compter sur Paul Pierce qui passait par là. Les Raptors sont éliminés, Kyle Lowry échoue d’un rien et restera planté sur le parquet du Air Canada Center de longs moments sous les “Let’s Go Raptors” de la foule. Instant tragique, mais instant mythique qui marque un tournant dans la carrière de Lowry bien décidé à prolonger son aventure au Canada.

#4. Cleveland, 7 mai 2018. Un dernier match avec DeMar DeRozan

On prend les mêmes et on recommence, nous voilà cette fois quatre en plus tard. Toujours en Playoffs, mais cette fois du côté de Cleveland au second tour des éliminations printanières. LeBron James fait régner sa loi sur les Raptors depuis un bout de temps. Cette campagne ne sera pas différente des autres et LeBronto fait encore son apparition pour foutre un coup de balais aux protégés de Masai Ujiri, les éliminant pour la troisième fois de suite. Dans un triste match remporté haut la main par les Cavs, Kyle Lowry ne le sait pas encore, mais il vient de jouer ses dernières minutes sous le même maillot que son grand ami DeMar DeRozan. Durant près de six saisons, le tandem a partagé une amitié unique en faisant trembler les saisons régulières. Quelques semaines plus tard, DeRozan prendra la direction de San Antonio et Kawhi Leonard foutra les pieds à Toronto… le reste appartient à l’histoire. Mais forcément, quand on pense à Kyle Lowry chez les Raptors on l’imagine tout sourire aux côtés de son pote DeMar.

“Si ma mère avait une autre fils, ce serait Kyle. Si sa mère avait un autre fils, ce serait moi. C’est aussi simple que ça et ça montre à quel point nous sommes proches. Pour moi, voilà ce que notre amitié représente.” DeMar DeRozan.

#3. Toronto, 22 décembre 2019. Remuntada record contre les Mavs

À quelques jours de Noël, les Raptors accueillent les Mavs mais semblent déjà avoir bouffé trop de dindes. Résultat, au bout de trois quart-temps, on est sur une vraie boucherie avec des Texans qui sont à +30 et 85-55 à quelques minutes de la fin du troisième. Les Dinos sont à l’agonie, quand soudain, Kyle Lowry enfile le costume du père fouettard pour réveiller ses petits partenaires du soir. Dans le quatrième, Calorie va planter 20 points pour terminer le match à 32 unités. 20 points, c’est seulement 1 de moins que tous les joueurs de Dallas réunis qui se font clairement dans le froc au moment de terminer le match. En plus de se transformer en torche humaine, le rondouillard souffle un vent de leadership et de confiance à ses coéquipiers. Bien aidé par Rondae Hollis-Jefferson, Chris Boucher, Terence Davis et Malcolm Miller – unit légendaire non ? – Kyle Lowry réalise le plus grand comeback de l’histoire de la franchise. Un record, un de plus dans une ambiance forcément magique.

#2. Toronto, 26 février 2016. 43 perles et un career high face aux Cavs de LeBron

Dans un choc du haut de tableau, les Cavs se déplacent dans le grand froid nordiste en ce soir de février 2016. LeBron et ses sbires semblent bien chaud de signer une victoire qui rappellerait à tout de monde qui sont les patrons de l’Est. C’était sans compter sur Kyle Lowry qui décide de faire fondre la neige en se transformant en pyromane. C’est très simple, Calorie est de tous les bons coups et va foutre un coup de pied au derrière de la troupe de l’Ohio : 43 points, dont 28 après la pause, 5 rebonds, 9 offrandes, 4 interceptions et le tir de la gagne. Tout simplement injouable et partout à la fois, le meneur devient diabolique dans les dernières minutes pour faire vibrer Jurassic World. Un match sans doute mémorable pour le principal intéressé qui balance alors son record de points en carrière et rentre encore un peu plus dans le cœur de ses fans.

#1. Oakland, 13 juin 2019. Un Game 6 pour l’éternité

La NBA est un monde cruel qui ne retient que les succès. Kyle Lowry l’a bien compris et il doit être bien content de reluquer sa trombine sur sa bague en or de Champion NBA. Un titre qui porte évidemment la signature de Kawhi Leonard, mais Calorie a fait sa part du boulot, notamment pour sceller le sort de cette finale NBA. Après un Game 5 où il avait échoué à convertir une balle de match – ça ne vous rappelle rien ? – Kyle Lowry semble bien décidé à repartir de l’Oracle Arena avec de l’or et du champagne dans les bagages. Dès les premières minutes du match, il fait régner sa loi en scorant les onze premiers points de son équipe, déterminé on vous dit. Dans son sillage, les Raptors sont sérieux et tout le monde connaît la fin de l’histoire. Mais avec 26 unités, 7 rebonds et 10 offrandes, la performance du meneur est tout simplement géniale, il agit sur le terrain en patron pour offrir au Canda ce titre NBA tant attendu. Fraichement bagué, Kyle Lowry avait alors terminé le game comme dirait l’autre et il a pu se régaler comme il se doit lors d’une parade démentielle.

Calo arrive au Canada en second couteau, et quitte le pays neuf saisons plus tard dans la peau d’une légende avec des souvenirs pleins la tête. Des hauts, des bas, une amitié en or et une bague pour couronner le tout : rendez-vous ce soir pour des retrouvailles qui vont donner le sourire.

Source texte : NBA India, K.C. Johnson, Def Pen Hoops, NBA Canada.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top