Celtics

Les Celtics ont fini par mater OKC : le Thunder est peut-être l’équipe de demain, mais Boston est leader de l’Est aujourd’hui

Marcus Smart 15 novembre 2022

The kiss of the Cus’.

Source image : NBA League Pass

Superbe match cette nuit à Boston, entre des Celtics très sérieux depuis deux semaines et une équipe du Thunder qui n’en finit plus d’étonner et de repousser en ce début de saison toute notion de tanking, grâce notamment à un franchise player en mode MVP, sans exagération aucune.

Les stats de cette preview des Finales NBA 2025 c’est juste ici

Ils avaient profité de la match-up avec les Knicks hier pour scorer environ 450 points, et cette nuit ces coquins du Thunder ont bien failli mettre à terre une autre institution de NBA, autrement efficace en terme de jeu. Les Celtics en face ? Avec leur série de six succès de rang ? Même pas peur. Avec un Jayson Tatum qui joue – selon lui – dans la cour des grands et donc prêt à en découdre ? On a dit même pas peur. Même pas peur, à tel point que malgré une entame compliquée dans la raquette OKC va tout de même prendre assez vite les devants. Shai Gilgeous-Alexander démontre très vite que chaque match sera désormais une mixtape, Aleksej Pokusevski est bizarre mais il confirme ses progrès récents au poste 5, en défense notamment, et Boston est plutôt… dans les choux. Josh Giddey aussi mais ça c’est un autre problème, à la mi-temps le Thunder mène 69-62 et le hasard n’a rien à voir là-dedans. La défense des C’s pointée du doigt, il y a des soirs comme ça où on se fout de tout, ça arrive.


La deuxième mi-temps ? Un régal, car Boston va finalement se mettre à jouer au ballon, probablement après s’être rendu compte que l’adversaire n’était pas un lapin de trois semaines, que l’adversaire n’était pas les Rockets, punchline gratuite car on sait que les deux fanbases s’adorent. OKC ne relâche pas l’étreinte, SGA entonne des grands Alors on danse à toute la défense de Boston… qui n’en a rien à foutre de Stromae et qui se met alors en mode vous ne passerez pas. Ce qu’on attend d’une franchise finaliste NBA et parmi les favorites de la Ligue, enfin, et si en défense le verrou est posé les Verts enquillent en attaque grâce à Jayson Tatum, Jaylen Brown et au duo de facteurs X Derrick White et Payton Pritchard. Le tout sous la bénédiction et la bienveillance du capitaine de route de la bande, Marcus Smart, lequel fait les efforts des deux côtés du terrain. Marcus Smart qui plantera d’ailleurs 20 de ses 22 points après la mi-temps, dont un énorme three à une minute de la fin, parfait pour lancer le dernier run des C’s même si on a bien cru que le chest-bump de Jayson Tatum allait lui décoller le thorax.


Au final les Celtics l’emportent 126-122 grâce à une réaction bienvenue en fin de match. Parce qu’aujourd’hui il faut bien ça pour mater Shai Gilgeous-Alexander (37/4/8/2) et son étonnante équipe du Thunder (6-8), parce qu’aujourd’hui il fallait ça pour s’emparer de la… première place à l’Est. Parce que, mine de rien, ça fait sept de suite pour les hommes de Joe Mazzulla, ça commence à devenir sérieux.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top