Bucks

Les Bucks éteignent le Thunder après deux prolongations : 136 à 132, immense thriller, Jevon Carter est first ballot Hall of Famer

Jevon Carter 10 novembre 2022

Il ne se réveille normalement qu’à partir du mois de mars.

Source : YouTube

Ce Thunder – Bucks n’était certainement pas l’affiche la plus sexy de la nuit sur le papier. Pourtant, ce duel nous a offert un match complètement dingue qui a fini par basculer dans la besace de Jevon Carter et des Bucks. Du suspense, des perfs et des décisions litigieuses… la recette ultime d’un mercredi Panzani !

Le synopsis maison du thriller de la nuit, c’est ICI !

On vous l’accorde, ce duel devait être à la base un match regardé du coin de l’œil entre des Bucks qui roulent sur la NBA et une jeunesse d’OKC qui fait ses armes en gagnant le moins de matchs possible. Sauf que l’atmosphère était électrique dans l’Oklahoma, ce qui nous a donné le thriller de la nuit. Milwaukee s’avançait sans Giannis Antetokounmpo, Jrue Holiday et ses autres absents que sont Khris Middleton, Joe Ingles et Pat Connaughton. Grosse équipe de fin de saison régulière qui sent le barbecue et les audiences à la baisse : face à ces Daims privés d’une partie du cheptel, la jeunesse d’OKC a joué crânement sa chance. Les u20 ont montré de très belles choses en restant au contact possession après possession jusqu’à tomber après deux prolongations. Josh Giddey et ses potes ont fini par céder face au nouveau franchise player du Wisconsin. Cet homme, c’est Jevon Carter alias Clyde Drexler uniquement dans la nuit du 9 au 10 novembre : 36 points (career high), 12 assists, 4 rebonds et 5 énormes bombes de la buvette. Lui s’il pose son entrejambes dans la balance, eh bah elle affiche 240 kilos (on n’avait absolument aucune idée pour la chute).

Pas de temps mou, Jevon Carter était à fond la forme sur toute la rencontre, notamment dans le finish pour permettre à Milwaukee de ramener sa… dixième victoire de la saison. Un poil plus tard que le Jazz, première équipe de NBA à avoir topé les dix victoires cette saison. Pilier des cervidés, Jevon Carter a pu compter sur le soutien précieux de Grayson Allen et d’un Brook Lopez qui se prend toujours pour Benjamin Button. Si les deux équipes nous ont gratifié d’une fin de match haletante, certains regretteront sûrement les décisions arbitrales. Dans les dernières minutes de la partie, c’était la grosse pagaille entre joueurs et hommes en noir. La poussette de Lu Dort sur Brook Lopez a été plutôt mal vécue. Seul regret de notre côté : les deux équipes ne se croiseront plus cette saison. Fort dommage compte tenu du spectacle proposé.

Le pétard mouillé de la nuit n’en était pas un et ce Thunder – Bucks fut une excellente raison de troquer son sommeil pour un écran. Un nom restera en particulier en mémoire, celui de Jevon Carter qui a tourné à plein régime en dessinant son nouveau career high à 36 pions, décideur de la victoire des Daims..

Source texte : Ball is life.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top