Jazz

Lauri Markkanen a plumé les Hawks : 32 points, 8 rebonds et une 10ème victoire pour le Jazz, la blague n’en est clairement plus une

Lauri Markkanen 10 novembre 2022

Si vous croisez ce mormon, n’agissez pas seul.

Source : NBA League Pass

Le déplacement du Jazz à Atlanta se présentait comme l’une des attractions de la nuit. S’appuyant sur un Lauri Markkanen toujours aussi fort et un collectif aiguisé comme une lame, les mormons ont décroché leur dixième victoire de la saison… en treize matchs. Titanesques.

La boxscore maison, c’est par ICI !

Le buzzer retentit dans la State Farm Arena d’Atlanta, 119 à 125, le Jazz conforte sa 1ère place en glanant un quatrième succès de rang, son dixième depuis le début de la saison. Une situation que personne n’avait vue venir et pourtant bien réelle aujourd’hui. Le déplacement de Lauri Markkanen et ses potes en Géorgie s’annonçait compliqué. Les Hawks, comme le Jazz, restaient sur trois victoires consécutives. Un paramètre dont les mormons… se contrefoutent. Comme depuis le début de saison, la troupe de Will Hardy s’est rendue dans le nid du Faucon pour s’y amuser, sans complexes ni pression. Une recette gagnante puisque le Jazz, dès l’entame, a su prendre la mesure des Hawks. Tout en gestion, les visiteurs ont récité leur partition et excellement contenu Trae Young. Ice Trae fut plus qu’à côté de ses pompes avec un vilain 10/28 au tir. Même si Dejounte Murray a tenu la baraque avec 26 points, l’ancien des Spurs n’a rien pu faire face à la force de frappe collective de Salt Lake City. Jordan Clarkson, Malik Beasley, Kelly Olynyk ou encore Walker Kessler ont fait le job aux côtés d’un Lauri Markkanen toujours aussi monstrueux, cette fois auteur de 32 points (season high), 8 rebonds et 6 bombes depuis la buvette.

Loin des tabloïds qui n’ont que faire d’un Finlandais trop peu « bankable », Lauri Markkanen vient de taper son record de points de la saison et de signer son troisième match à plus de 30 unités. Aussi à l’aise pour foutre le feu au parking que pour terminer à l’épaule sous le cercle, l’ancien des Cavs a assuré le scoring en première période avec déjà 21 unités. Bien relayé par les coéquipiers, c’est tout de même lui qui est venu enfoncer les derniers clous du cercueil des Hawks dans le money-time. Attention, le zinzin pourrait bien se mêler dans la course au trois lettres s’il continue d’agir de la sorte (on n’y croit absolument pas). En bref, une victoire logique pour le Jazz qui rappelle à la planète orange que le basket ne se résume pas à aligner une somme d’individualités sur un parquet, et ce même en NBA. La franchise de l’Utah dispose de joueurs bien fortiches, mais c’est avant tout la cohésion et l’unité du groupe qui la font briller.

Dix victoires, trois défaites, le Jazz trône en tête du Far West grâce à sa victoire face aux Hawks cette nuit. La blague n’en est clairement plus une et les troupes de Will Hardy commencent à faire flipper la concu.

Source texte : NBA Fantasy.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top