Warriors

Stephen Curry injouable face aux Kings : 47 points, 8 rebonds et 8 passes, la recette du jour était salée

Stephen Curry Warriors 8 novembre 2022

Stephen Curry a été injouable face aux Kings.

Source image : NBA League Pass

Au bord de la crise avec 5 défaites de rang, les Warriors ont enfin retrouvé le chemin de la victoire lors de la venue de Sacramento au Chase Center. L’homme du match ? Un Stephen Curry qui a enfilé son plus beau costume de sauveur. 

Pour les stats maison de cette rencontre, veuillez suivre le lien magique. 

Si on devait définir quelques vérités sur le début de saison des Warriors, elles tiendraient probablement en quelques mots : la défense est à la rue, les résultats sont insuffisants, le banc est désastreux et Stephen Curry est incroyable. Seul rayon de soleil de cette première quinzaine, le Chef sort son chalumeau soir après soir mais Golden State n’en profite pas toujours. Cette nuit pourtant, la défaite était interdite pour ce retour au Chase Center. Le road trip ? Un véritable cauchemar, conclu par 5 défaites en 5 matchs. Autant dire qu’il fallait gagner à la maison pour se rassurer. En face, une équipe de Sacramento encore pleine d’adrénaline suite au buzzer beater de De’Aaron Fox à Orlando, prête à profiter de la gueule du bois du champion pour décrocher un succès de prestige sur le terrain de son rival californien.

Parce que oui, Golden State va mal et ne semble plus vraiment savoir comment mettre un pied devant l’autre. Cette nuit encore, les Warriors sont passés tout proche de la correctionnelle. Il aura fallu un Stephen Curry immense, incroyable, magnifique, tonitruant, « MVPesque » pour l’emporter. La feuille de stats donne le tournis : 47 points, 8 passes, 8 rebonds, 17/24 au tir, 7/12 à 3-points, pas le moindre ballon perdu ! Peut-être LA performance de ce début de saison en NBA. Et pourtant, ça aurait pu ne pas suffire… Heureusement pour les fans de San Francisco, Baby Face va sauver les Dubs dans le money time à coups de paniers plus incroyables les uns que les autres. Le meneur plante 17 points sur le seul dernier acte pour porter son équipe, obligée de courir après le score pendant quasiment tout le match et qui était encore menée à deux minutes du terme. Et puis le sauveur enfila sa plus belle cape pour faire chavirer de bonheur un Chase Center qui respirait jusque-là avec une paille.

Cette victoire, elle va faire du bien aux Dubs, car ils en avaient vraiment besoin mais elle ne règle assurément pas tout. Sacramento ne fait pas un mauvais match en face (Fox au rendez-vous, Malik Monk très bon avec le banc) mais s’il faut que Curry tourne en 47/8/8 et à 70% au shoot pour gagner un match, ça risque de devenir compliqué pour le champion en titre. Une fois de plus le banc des Dubs a été un poids mort pour Steve Kerr. Les +/- entre les titulaires et les joueurs de la second unit sont juste saisissants. Dès que le coach sort ses cadres, tout peut virer au désastre dans la Baie. Le différentiel de points entre les deux bancs ? 49 à 15… en faveur des Kings bien sûr. De quoi contraindre Kerr à pousser au max le temps de jeu des starters (38 minutes pour les Splash Bro, 40 pour Wiggins). À ce rythme-là, ils atteindront le printemps carbonisés. On sent une équipe qui doute, qui avance avec peu de certitudes et elle va vite devoir en trouver si elle veut tenir la distance à l’Ouest. On verra rapidement s’ils ont réussi à se remettre les idées en place. Sur les 4 prochains matchs, il y a Cleveland et Phoenix au menu. Deux bons tests pour la bande à Steve Kerr.

Les Warriors sortent (un peu) la tête de l’eau et ils le doivent à Stephen Curry, encore une fois légendaire pour arracher la victoire. Attention Golden State, le Chef n’aura pas toujours un chalumeau pour sauver la patrie. Il va falloir trouver des solutions pour l’aider. 

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top