Suns

Tout va bien à Phoenix : les Suns perdent leur 1er match de pré-saison face aux Adelaide 36ers d’Australie, 134 à 124

Phoenix Suns

Le groupe vit bien, je pense que c’est officiel.

Source image : nba league pass

Rien de mieux qu’un démarrage atroce en pré-saison, même si cela ne veut pas dire grand chose tant que la saison régulière n’a pas commencé. Pour leur tout premier match depuis le cauchemardesque Game 7 des dernières demi-finales de conférences face à Dallas, les Suns ont perdu. Mais ils n’ont pas perdu contre n’importe qui et n’importe comment, puisqu’ils ont perdu 134 à 124 face aux Adelaide 36ers d’Australie. Ambiance. 

Ah, la pré-saison.

Cette merveilleuse période de l’année lors de laquelle toutes les conclusions hâtives sont autorisées.

T’es en feu ? T’es dans la course au MVP. Ton équipe joue mal ? Direction la Loterie 2023. Après avoir notamment vu les Warriors, les Wizards, les Celtics, le Jazz, les Rockets, les Spurs et compagnie faire leurs premiers pas en pré-saison, c’était au tour des Suns de réaliser leur décrassage devant leur public. Pas le genre de rendez-vous entouré dans l’agenda des millions de fans de basket dans le monde, mais l’occasion tout de même de voir quelques têtes bien connues faire leur comeback sur nos chers parquets NBA.

Le contexte était évidemment particulier à Phoenix, compte tenu de l’actualité récente. Entre la demande d’expulsion de Robert Sarver à la tête des Suns, les négociations contractuelles compliquées avec Deandre Ayton, et le Game 7 face aux Mavs rappelé lors du Media Day, disons qu’on a connu meilleur mood global pour démarrer une nouvelle saison NBA. Le problème ? C’est que le calendrier, on peut pas le décaler ma pauvre Lucette. Donc il faut jouer. Et face aux Adelaide 36ers de la NBL, ligue australienne qui fait également quelques aller-retours en Nouvelle-Zélande, il ne fallait pas trop se louper.

Score final : 134 à 124 pour les 36ers.

La 1ère fois qu’une équipe NBA perd face à une équipe non-NBA en match d’exhibition depuis 2016.

Alors, forcément on a envie de donner tous les éléments, afin que la semaine ne démarre pas trop mal pour nos amis de Phoenix, déjà que l’ambiance est pas tip-top en ce moment.

Premièrement, il faut respecter l’adversaire qui était en face. On ne parle pas de Boule & Bill et sa bande, les Adelaide 36ers sont une institution respectée en Australie, qui a remporté plus d’un titre et qui possède dans son effectif quelques noms déjà passés en NBA (Robert Franks, Antonius Cleveland). Deuxièmement, il existe des matchs de basket où l’opposant est en feu total et il n’y a rien à faire, ce qui était le cas ce soir pour nos amis les kangourous : 24/43 à trois-points, et un 9/17 du parking pour le seul Craig Randall qui est désormais dans la tête de 29 GM de NBA, les 36ers étaient injouables au tir. Troisièmement, cette équipe d’Adelaide avait déjà pu jouer et réaliser des matchs précédemment, avec 5 matchs de pré-saison dans les pattes sur le seul mois de septembre. Donc une armée avec des joueurs capables, des jambes prêtes et des mains chaudes, forcément ça peut créer ce genre de résultat final.

 

 

Phoenix Suns boxscore

Alors, pourquoi en faire toute une caisse me direz-vous ?

Et bien déjà car c’est historique, on ne voit pas tous les jours une équipe de NBA se faire taper à domicile par une équipe non-NBA.

Mais surtout, ce qui crée cette ampleur et ce réveil compliqué pour certains ce lundi, c’est l’équipe dont on parle et l’écho que cela provoque.

On parle des Suns, et de cette spirale qui ne semble pas vouloir s’arrêter. On parle des Suns de Jae Crowder, qui a demandé son transfert récemment et trouvera prochainement une nouvelle équipe. On parle des Suns, dont le prochain match face à Luka Doncic sera attendu par des dizaines de milliers de personnes. On parle du numéro 1 de la NBA en saison régulière l’an dernier, une équipe qui était à deux matchs d’un titre il y a un peu plus d’un an, et qui est aujourd’hui entourée de nuages gris. Tout va vite en NBA, et cela devrait justement se confirmer dans les semaines à venir.

Car il n’y a que deux véritables scénarios, dans ce genre de cas précis. Soit les Suns déroulent, et on ne se souviendra plus de ce match de pré-saison totalement random puisque la régulière offrira sa cinquantaine de victoires et les Playoffs démarreront à domicile pour Chris Paul et sa bande. Soit les Suns continuent leur spirale infernale, et ce qui était un résultat anecdotique se transforme en fait en élément révélateur supplémentaire d’un groupe fissuré, un match dont on parlera au sein du coup d’oeil dans le rétroviseur des 30 Previews 2023-24. C’est peut-être trop radical pour certains, mais la réalité est bien là : les jumelles sont plus que jamais braquées sur Devin Booker et ses coéquipiers.

Victoire des Adelaide 36ers face aux Suns, un moment de gloire pour l’équipe australienne, un moment de plus dans le marasme actuel de Phoenix. Pas de conclusions hâtives, mais un radar de plus qui s’allume : il faut vite nettoyer le merdier ambiant avec une belle suite de pré-saison, sinon le début de campagne sera chaotique pour Monty Williams et son staff.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top