Rockets

Les highlights d’Alperen Sengun en 2021-22 : un footwork exceptionnel et de l’or dans les mains, voilà votre dose de Baby Jokic !

Après une bonne saison rookie et un EuroBasket très réussi, Alperen Sengun a commencé à se bâtir une réputation de joueur sur lequel il faudra compter dès la saison prochaine et pour de nombreuses années. Oui, il semblerait bien que les Rockets aient trouvé une pépite.

On peut ne pas être fan de ce type de joueur, il est en revanche impossible de ne pas en être intrigué. Le nouveau pivot des Rockets n’est pas très grand (2m08), pas très athlétique, mais mon Dieu… qu’il pue le basket. À l’instar du double MVP en titre Nikola Jokic, il compense ses « lacunes » physiques par un sens du jeu aiguisé et des moves au poste bas qui rappellent les chantiers que le Joker entreprend face aux pivots adverses. Et comme son homologue des Nuggets, Alperen n’a pas peur d’aller au charbon face à des gaillards plus grands, mieux taillés et globalement plus impressionnants. Attention, Sengun reste un beau bébé bien costaud de 110 kilos hein, mais ce qui fait sa force c’est son aptitude à combiner puissance et footwork, le tout décoré d’un toucher de balle élite. Voici une petite compil de ses meilleures actions en slooowww motion : du sky-hook par ci, du lay-up par là, des passes de génie, des défenseurs qui sautent un peu partout à chaque feinte du sourcil, quelques tomars et même un ou deux contres en moyenne altitude. Après une saison quasi pleine de 72 matchs à 9,6 points et 5,5 rebonds et une campagne avec la Turquie à 16,5 points et 8,2 rebonds, le jeune Sengun devra confirmer les attentes autour de lui pour s’installer au Texas. S’il développe son jeu extérieur – la gestuelle est là, mais les parpaings aussi : 25% derrière l’arc cette saison – il pourrait devenir très embêtant, si ce n’est insupportable pour les défenses adverses. D’ailleurs, un ancien Rocket, pas trop dégueu au basket, s’entraine parfois avec lui. Son nom ? Hakeem Olajuwon.

Avec les très jeunes Rockets, le pivot turc de 20 ans aura une vraie carte à jouer. On a tous hâte de le revoir sur les parquets, affuté et insupportable à défendre. Le plafond est très haut pour ce joueur, il s’appelle Nikola Jokic pour les plus optimistes.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top